Les Carnets de Cerise tome 4- La déesse sans visage, Chamblain, Neyret, Soleil (La BD de la Semaine)

Les carnets de Cerise tome 4

Série: Les carnets de Cerise
Tome: 4
Titre: La déesse sans visage
Scénariste: Joris Chamblain
Dessinatrice: Aurélie Neyret
Editeur: Soleil
Collection: Métamorphose
Date de publication: Janvier 2016

Angoulême et son festival, c’est pour demain! Comme la direction a eu un peu de mal à trouver des artistes de bd femmes, je me permets d’en mettre une en avant, entre autre chose, grâce à la sortie du dernier album qu’elle dessine. Certes, elle est encore un peu jeune pour postuler au Grand Prix, mais n’insultons pas le futur… Et quand le dit album appartient à la série Les Carnets de Cerise, dites vous que je le fais avec le plus grand plaisir.

Cerise vient d’avoir douze ans! Si ses deux copines Erica et Line lui ont offert de chouettes cadeau, celui de sa mère est encore mieux. Elles vont passer quelques jours toutes les deux, à résoudre un mystère dans une étrange et vieille maison. Cerise est ravie. D’autant qu’elle rencontre le fils des gens qui proposent cet endroit, un vrai pirate des temps modernes. Mais les adultes et leurs complexités vont venir rapidement noircir le tableau…

AH, CES ADULTES…

Bon, il faut quand même le dire, ils m’ont mis la larme à l’oeil, ces deux-là… Oui, Joris Chamblain et Aurélie Neyret ont encore réussi à nous réaliser un superbe album, particulièrement touchant.
Le coeur de ce livre, c’est la relation entre Cerise et sa maman. Rappelons qu’elles sont toutes les deux depuis de longues années, et que ça n’a pas rendu leur relation aisée au quotidien. Chaque tome le suggérait, mais le scénariste vient sur celui-ci mettre l’accent sur ce qui ne se dit pas entre elles. Notamment, la place d’Annabelle Desjardins dans la vie de Cerise. J’ai aimé que la maman soit dans une position inadaptée, dans un ressenti faux. Justement parce que c’est le sien de ressenti, et qu’ainsi, Chamblain vient rendre le personnage extrêmement crédible. Cette mère isolée a des peurs, des doutes, et elle ne sait pas nécessairement les gérer intelligemment. Elle est humaine, en somme. Le scénariste a bien réussi à la rendre crédible.
Mais il n’y a pas que cela… Oui, cette œuvre identifiée jeunesse est d’une incroyable richesse, et c’est tant mieux pour nos jeunes (et pour nous). Joris Chamblain vient même offrir une histoire d’amour particulière entre deux personnages. Il place cela très intelligemment, sans en faire toute une affaire. Comme il placerait n’importe quelle histoire amoureuse. Et on pleure… Et on se laisse prendre par l’émotion qu’il sait créer. Bravo monsieur!

AH, CETTE DESSINATRICE…

Comment voulez-vous que je me renouvèle en parlant du travail d’Aurélie Neyret? Vous croyez qu’elle prendrai la peine de bâcler ses pages histoire qu’on puisse venir pinailler? Vous croyez qu’elle ferait baver ses couleurs histoire de gâcher ses ambiances? Mais non, rien de tout ça… Chaque séquence est un nouveau voyage, une nouvelle atmosphère… On se sent bien… C’est resplendissant, plein d’énergie… Bon, soit, soit, je m’arrête là…

 

Un sans faute pour la série Les carnets de Cerise, donc. Une belle lecture à mettre entre les mains de vos jeunes, et que vous aurez plaisir à lire vous aussi, que demander de plus?

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

18/20

Les carnets de Cerise tome 4_ planche

BD_de_la_semaine_BIG_redPENDANT QUE LES GARS VONT A ANGOULÊME,
ON SE RETROUVE CHEZ NOUKETTE!

Publicités

23 réflexions sur “Les Carnets de Cerise tome 4- La déesse sans visage, Chamblain, Neyret, Soleil (La BD de la Semaine)

  1. A chaque fois que quelqu’un poste un avis sur Cerise, je me dis qu’il faudrait que je le rencontre cette petite…

  2. Bonjour et merci pour cette super chronique! Wahou ! Par contre, on trouve que vous en dites un tout peu trop, a propos de l’ histoire d’amour en particulier. Pourriez vous être plus évasif pour ne pas trop gâcher la surprise? Merci encore!

  3. Et bien, je prends évidemment. J’ai les trois autres tomes et j’ai adoré !
    Samedi, quelques filles seront à Angoulême, dont Noukette et moi 😉

  4. Bonjour à vous Joris. Et merci pour cette TRES belle série…
    J’ai modifié un termes, pour laisser planer un peu plus de doute, vous avez raison. On peut peut-être s’en causer à l’occasion ce week-end sur Angoulême? On se croisera bien …

  5. Je fais partie de celles qui n’ont pas suffisamment aimé le tome 1 pour aller plus loin dans la lecture. Graphiquement, j’aime beaucoup mais cela s’arrête là…

  6. J’ai hâte de lire ce tome 4, et de voir comment Cerise évolue et grandit… Un personnage sacrément attachant !

  7. Pingback: Invisible Awards 2016: BD Jeunesse | Les Chroniques de l'invisible

  8. Pingback: Invisible Awards 2016: Dessinateurs | Les Chroniques de l'invisible

  9. Pingback: Les carnets de Cerise tome 4 : La déesse sans visage – Les.lectures.de.Caro

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s