Mitterrand- Un jeune homme de droite, Richelle, Rébéna, Rue de Sèvres

Mitterrand- Un jeune homme de droite

Titre: Mitterrand- Un jeune homme de droite
Scénariste: Philippe Richelle
Dessinateur: Frédéric Rébéna
Editeur: Rue de Sèvres
Date de publication: Septembre 2015

Un grand merci à mon copain Hervé qui m’a offert ce livre que j’avais tant envie de découvrir. J’ai mis un peu de temps pour le chroniquer, mais j’ai compris pourquoi. Il venait trop chahuter les images politiques de ma « jeunesse ». Je suis né avec le mitterrandisme, et ce livre lui met une sacrée claque.

La France des années 30… Un jeune homme tente de trouver sa place. François Mitterrand étudie le Droit, mais écrit dans des revues littéraires. Il s’engage dans une ligue, mais défend les juifs. Un personnage complexe. Prisonnier évadé, partisan de la Révolution Nationale de Pétain, et futur premier président de gauche de la Ve République. Pour comprendre le monarque, il faut d’abord découvrir l’homme.

DERRIERE LE MYTHE

François Mitterrand est un de nos hommes politiques qui a le plus suscité de débats, de passions, depuis le général de Gaulle. Philippe Richelle vient à une époque un peu plus apaisée, pour nous remettre le nez dans ce que nous, gens de gauche, nous voulons pas trop voir: celui qui incarna notre victoire, était en fait pas loin de ce qui se faisait de pire dans les années 30. Pas loin, juste à côté. Et y’a pas à dire, ça pique… Il fallait bien un belge pour réussir à nous donner à voir ce que nous refusons de regarder en face. Fils d’une famille bourgeoise et catholique, Mitterrand était le produit de son époque. Un personnage assez engagé, mais visiblement capable d’évoluer. Un mélange étrange entre dogmatisme et adaptabilité. Le livre nous emmène jusqu’à la fin de la guerre et les débuts de la IVe République, ce qui couvre sans doute la réalité que recouvre le titre choisi par Philippe Richelle. Le tournant vers la gauche se situant sans doute juste après. Mais j’adorerai que le scénariste traite aussi cette période, gourmand que je suis. Pourtant, l’auteur ne nous ménage pas. Il décrit avec rigueur les positions du jeune homme ainsi que ses évolutions. On hésite à le détester, ce personnage, tant il personnalise des valeurs d’exclusion. Et pourtant, il y a un fond qui nous empêche de franchir le pas. Quelque chose en lui de malgré tout séduisant…

QUAND LE TRAIT DURCIT

Le travail de Frédéric Rébéna a ceci d’intéressant, qu’il propose une mise en image assez dure, de cette histoire. Les traits de visage sont extrêmement anguleux, le travail au gris (mine de plomb, crayon à papier?) apporte de la froideur, et les aplats laissent voir les coups de crayon.
On a donc un dessin qui se montre bien moins ambigüe que l’histoire. Il y a peu de lumière dans ce dessin, comme s’il y avait peu d’espoir. Y’aurait-il eu une différence de perception de l’histoire, entre le scénariste et le dessinateur?

 

Voilà donc un album utile et nécessaire, pour que nous citoyens français, nous replongions dans la genèse d’un homme à qui nous avons confié notre destin collectif. J’ai maintenant très envie d’aller lire une biographie qui traiterait du Mitterrand de la IVe République, pour comprendre encore mieux l’homme politique qu’il fût sous la Ve.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17/20

Mitterrand- Un jeune homme de droite_ planche

Publicités

2 réflexions sur “Mitterrand- Un jeune homme de droite, Richelle, Rébéna, Rue de Sèvres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s