Les Maîtres Inquisiteurs tome 4- Mihaël, Jarry, Bordier, Soleil

Les Maîtres Inquisiteurs tome 4

Série: Les Maîtres Inquisiteurs
Tome: 4
Titre: Mihaël
Scénariste: Nicolas Jarry
Dessinateur: Jean-Paul Bordier
Coloriste: Digikore Studio
Editeur: Soleil
Date de publication: Janvier 2016

Soleil continue tranquillement la publication de sa série concept Les Maîtres inquisiteurs. Pour rappel, ce sont six one-shots indépendants, parcourant le même univers au travers de membres d’une même organisation. Le sixième tome voyant le rassemblement des cinq personnages principaux pour la résolution de l’intrigue qui sous tend la série. Mais nous n’en sommes pas encore là.

Le Maître Inquisiteur Mihaël et son elfe Shawéen sont en mission dans les terres du sud. La suite de leur voyage les mènera sur la vaste mer, à bord d’un bateau à bord duquel des individus bien différents ont pris place. Un guerrier orc, un nain, un nobliaux humain… Ils n’ont pas conscience que leur route va se retrouver largement et volontairement déviée vers une mystérieuse île. Où Mihaël devra user de toute sa magie pour sauver ses compagnons de voyage, confronté à un pouvoir magique puissant et néfaste.

LE POUVOIR DES FLEURS!

Pour ce quatrième tome, Nicolas Jarry essaye de nous offrir un Maître Inquisiteur un peu moins bourrin que les autres dont les pouvoirs, même si tous accompagnés de désagréments, faisaient quand même office de bombes ambulantes. Comme ce Maître là n’en dispose pas, lui est capable de faire croître les végétaux, alors le scénariste le dote d’une personnalité un peu plus décalée, moins sûr de lui, plus roublard. Une variété fort bienvenue dans le casting en préparation. Mihaël connaît ses limites, ça le perturbe un peu, ces doutes sont fort appréciables.
Il touche de prêt aussi à ce qui semble être l’intrigue globale, cette conspiration d’Inquisiteurs dévoyés. On commence à apprendre un peu comment cela peut advenir. Cette idée d’île piégeuse, sans être follement originale, est assez bien exploitée. Elle permet de mettre la pression sur les personnages jusqu’à la résolution finale.

DES ARTISTES QUI FONT LE JOB

Jean-Paul Bordier, le dessinateur de ce quatrième opus, livre une prestation tout à fait convenable dans ce genre d’univers. Il maîtrise tous les compartiments du jeu, comme on dit dans le sport, et se montre à l’aise autant dans les cases impressionnantes et lointaines, que dans les plans larges bien détaillés ou les plans resserrés et précis.
Le studio indien Digikore, à la couleur, livre comme bien souvent une prestation honnête et efficace. Ils sont dans leur domaine de compétence.

 

Ce quatrième tome ne restera pas dans mes préférés de la saga, mais on se doit de reconnaître au scénariste une volonté de proposer des expériences de lecture différentes d’un tome à l’autre. Et cela se respecte.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

15.75/20

Les Maîtres Inquisiteurs tome 4_ planche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s