Les sous-sols du Révolu

Les sous-sols du Révolu

Titre : Les sous-sols du Révolu
Auteur : Marc-Antoine Mathieu
Editeurs : Futuropolis, Musée du Louvre Editions
Date de publication : Octobre 2006

 

Nouvelle incursion dans l’univers de Marc-Antoine Mathieu. Un auteur qu’il m’aura fallu apprivoiser. Pour lequel il aura fallu que je me forge une véritable culture BD afin de mieux l’appréhender. Mathieu est un artiste hors de son époque. Il demande du temps pour être apprécié pleinement.

 

Monsieur le Volumeur est expert. Il a été engagé pour faire la liste des œuvres du Musée du Révolu. Enfin, de cet immense musée que l’on connaît sous ce nom comme de multiples autres. Il va devoir explorer les multiples sous-sols qui le composent afin de mieux le comprendre. Une plongée en art profond, en sommes…

UN « PETIT TRAVAIL DE COMMANDE »

Cet album fait donc partie du partenariat entre le musée du Louvre et l’éditeur BD Futuropolis. C’est en somme une commande passée à l’auteur. Mais on a à faire avec Marc-Antoine Mathieu, et même un simple travail de commande devient une œuvre d’art avec lui. Une mise en abyme plutôt, une plongée dans l’art, à travers une œuvre d’art qu’est cette bande dessinée.

Et c’est encore une fois totalement bluffant. Mathieu nous livre une brillante analyse à la fois sur l’art, mais aussi sur le rôle d’un musée ou bien sur l’impact des nouvelles technologies sur notre perception des œuvres. Chaque chapitre est l’objet d’un aphorisme, d’une pensée éclatante. Après deux lectures, je ne suis pas certain d’avoir bien tout perçu, bien tout appréhendé. Je n’oserais même pas commenter ces réflexions tant je craindrais de ne pas être à la hauteur. Parfois, il faut savoir se taire et saluer l’artiste. Réussir à même glisser des considérations sur la nature de la bd entre deux œuvres du Louvre, c’est la marque des plus grands bédéistes.

QUAND LE DESSIN NOURRIT LA REFLEXION

Mathieu, c’est un artiste qui ne désolidarise pas forme et fond. Alors forcément, si ses réflexions vont loin, le dessin en fait autant. Comment ne pas être impressionné quand il nous plonge dans l’obscurité profonde, en dessinant en noir clair ses personnages sur un fond noir foncé ? Vous ignoriez l’existence du noir clair ? Mathieu vous en fait la démonstration. Il nous bluffe encore, en jouant d’un effet dézoomant pour mieux nous plonger dans l’immensité d’un tableau …

 

Voilà encore un album brillant pour Marc-Antoine Mathieu. Un album qui va laisser un paquet de monde sur le côté. A réserver aux aficionados les plus extrêmes de la bande dessinée .

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

18.5/20

Les sous-sols du Révolu_ planche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s