Wonder Woman tome 6- La chute de l’Olympe

Wonder Woman tome 6

Série : Wonder Woman
Tome : 6
Titre: La chute de l’Olympe
Scénaristes : Brian Azzarello, Cliff Chiang
Dessinateurs : Cliff Chiang, Goran Sudzuka
Coloriste : Matthew Wilson
Editeur VO : DC comics
Editeur VF : Urban Comics
Date de publication VF : Décembre 2015

 

Fin de parcours pour le trio Azzarello, Chiang, Sudzuka . DC comics leur avait confié le reboot de Wonder Woman à l’occasion du New 52. Résultat, un très beau run de 35 épisodes . Une saga épique à part dans l’univers DC, dont je suis ravi de partager le dernier tome avec vous.

 

Héra redevenue déesse, a ramené les amazones à leur état originel. Mais elle ne parvient pas à sortir la reine Hippolyte de sa gangue de pierre. Ce qui fait de Wonder Woman la reine de son peuple. Un peuple dont elle va brusquer les traditions afin de mener le combat contre le Premier-né qui désire détruire tous les dieux de l’Olympe. Sera-ce le dernier combat de la nouvelle déesse de la guerre ?

BRIAN, ON RANGE !

Il est temps de conclure pour Azzarello et Chiang. Temps d’offrir à Wonder Woman un nouveau statu-quo . Le bébé que protège Diana depuis les premiers épisodes doit montrer ce qu’il cache et s’il sera ou non le maître de l’olympe. La force de cette histoire, c’est de parvenir à immiscer de l’humanité dans cette histoire de dieux, et de la divinité chez sa principale héroïne. Le pari était osé mais au final réussi. Il y a de l’enjeu pour tous les protagonistes et on s’interroge jusqu’au bout sur le devenir de la situation. Bon, pas sur celui de Diana, c’est vrai… Le caractère auto-contenu de cette série, absolument pas concernée par les événements de l’univers DC, fait qu’on a une bonne idée de ce que va devenir l’héroïne . Mais ça n’empêche pas les rebondissements d’arriver jusqu’au dernier épisode. Sans qu’on les voit venir.

Wonder Woman est prête à vivre de nouvelles aventures.

LA FIABILITE D’UNE EQUIPE ARTISTIQUE

Et voilà … Encore un tome où le trio qui officie au dessin livre une prestation impeccable. Pour vous dire, il faudrait que j’aille chercher précisément où est intervenu Goran Sudzuka. Il a tellement su se glisser dans les pas de Cliff Chiang qu’on dirait qu’ils ne font qu’un. Et le travail de designer de ce dernier est juste encore excellent. Son approche de la divinité restera vraiment marquante, pour moi . Et puis Matthew Wilson, à la couleur, se déchaîne pour nous proposer des ambiances incroyables.

 

Conclusion en fanfare donc, pour une des meilleures sèries DC de ces trois dernière années. Aucune déception, six tomes à lires et à relire.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17.75/20

Wonder Woman tome 6_ planche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s