Le Cheval d’Orgueil (Lundi One-Shot)

Le cheval d'orgueil

Titre: Le Cheval d’orgueil
Scénariste: Bertrand Galic
Dessinateur: Marc Lizano
Editeur: Soleil
Collection: Noctambule
Date de publication: Décembre 2015
D’après l’oeuvre de Pierre-Jakez Hélias

Je n’ai pas poussé mon sens de l’intégration jusqu’à lire les grands auteurs classiques de ma région d’adoption. Enfin, pardon, à lire les grands romanciers bretons… Parce que sinon, j’ai lu Fournier, Loisel, Plessix, Lepage…
Mais comme Soleil m’offre la possibilité de découvrir ce pan de culture qui m’est inconnu, tout en soutenant un autre artiste que j’apprécie beaucoup, croyez bien que je ne me suis pas fait prier pour découvrir cet album.

Le petit Pierre-Jakez Hélias est né au début du XXe siècle, dans une Bretagne en voie de francisation, où la Grande Guerre est venue prendre son lot d’hommes. Il va falloir grandir, même si la famille n’a pas beaucoup le sous. De toute façon, ils ne sont pas les plus mal lotis. Ecole buissonnière, bande de copains, légendes… Toute la Bretagne d’une certaine époque. Entrez dans les pas de Pierre-Jakez, vous verrez que les bretons sont accueillants.

UN CHANGEMENT D’EPOQUE

Comme d’habitude, lorsqu’il s’agit d’adaptation en bande dessinée, je ne peux pas juger de la qualité de l’adaptation. Je n’ai pas plus lu ce livre que les autres. Alors c’est en tant que simple chroniqueur BD que je m’exprimerai.
J’ai particulièrement apprécié de découvrir cette époque et ce territoire. J’ai été particulièrement sensible, en tant que Jacobin, aux éléments qui concernaient le développement de la République Française en Bretagne. Comment voulez-vous que les finistériens ne soient pas encore attachés à la langue bretonne quand cela fait à peine un siècle que le français s’est imposé?
Mais ce que j’ai préféré, c’est sans doute cette histoire d’enfant qui grandit. Ce lien avec les ascendants, sources d’histoires incroyables, et les relations aux pairs, forcément compliquées. Une histoire qui pourrait prendre place en tout lieu et tout temps, bien au delà de ce bout de continent européen. Sans doute la grande force du récit originel: à la fois local et universel.

L’ENFANCE ET MARC LIZANO: HISTOIRE D’AMOUR

Marc Lizano est une référence pour ce qui est des récits d’enfance et de famille. Pas étonnant de retrouver cet auteur rennais dans une telle adaptation, elle est en fait évidente. Avec son style si particuliers, ses personnages à grosse tête, il introduit la juste distance avec la réalité, qui permet d’élargir encore la portée du récit. Une distance qui lui permet aussi de se montrer extrêmement pertinent dès lorsque le fantastique entre en scène.
Si l’on rajoute une attention toute particulière apportée aux détails et aux décors, on obtient donc un excellent aller-retour entre réalisme et symbolique. Un positionnement idéal pour une histoire comme celle-ci.

 

Il n’est donc pas interdit de se procurer cet album si l’on n’est pas breton soi-même. C’est une belle histoire qui vous est proposée, et l’album de bande dessinée est très réussi. Les auteurs se sont engagés dans un sacré pari, qu’ils ont rempli haut la main.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17.5/20

LA BLOGOSPHERE EN PARLE

Temps de Livres

ChevalOrgueil-p001-144_151006.indd

Publicités

Une réflexion sur “Le Cheval d’Orgueil (Lundi One-Shot)

  1. Pingback: LE CHEVAL D’ORGUEIL | TEMPS DE LIVRES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s