Thorgal tome 32- La bataille d’Asgard (Samedi Classique)

Thorgal tome 32

Série: Thorgal
Tome: 32
Titre: La bataille d’Asgard
Scénariste: Yves Sente
Dessinateur: Gregorz Rosinski
Date de publication: Novembre 2010
Editeur: Le Lombard
Une création de Jean Van Hamme et Gregorz Rosinski

Que vous dire à propos de cette série, pour introduire cette chronique? Pas évident, après 31 chroniques, sans doute un de mes records, sur le blog. Serait-ce que je me lasse? Qu’il serait temps de trouver le bon point d’arrêt sur la série? La reprise en main du scénario d’Yves Sente me séduit-elle tant que cela?

Alors que Thorgal s’est mis à la poursuite des ravisseurs d’Aniel, les terribles sorciers rouges, Jolan est toujours auprès de leur mentor, Manthor. Mais plus pour longtemps, car il est temps pour le garçon de remplir son rôle d’élu, et de rejoindre Asgard pour tenter de prendre une pomme d’or qui permettrait de redonner à la mère de Manthor son immortalité de déesse. Et pour ce faire, Jolan dispose du bouclier de Thor, ainsi que de l’étonnante armée qui vit.

PAS ASSEZ DE THORGAL, FINALEMENT?

J’ai un peu du mal à m’enthousiasmer pleinement, vous l’aurez compris. Je me demande si ce n’est pas la faute à Jolan, personnage encore trop frais et trop gentil pour véritablement soulever les passions. Comme s’il était trop jeune. La scène où il se fait séduire par la déesse est presque troublante. On hésite à savoir si on n’a pas une scène à la limite du détournement de mineur voir pire. On a du mal à trouver un adolescent dans Jolan… Il y a quelque chose qui ne sonne pas tout à fait juste dans le traitement proposé par le scénariste. Et ça pèse. D’autant que Thorgal, lui, se retrouve relégué à la portion congrue. Comme si sa présence n’était que contractuelle pour que le lecteur ne se sente pas floué en achetant un album qui porte son nom. N’aurait-il pas mieux valu, au final, que la série Thorgal prenne fin avec Van Hamme, et que commence une autre série qui se serait appelé « Les mondes de Thorgal- Jolan », comme en ont bénéficié Louve et Kriss de Valnor?
Bon, sinon, cette aventure en Asgard est sympathique, avec la présence d’Odin qui vient rappeler que Thorgal a largement irrité le dieu par le passé. Ca ne conclue pas tout à fait le cycle de l’Entremonde. Mais ça devrait venir au prochain album.

L’INCROYABLE COUP DE PINCEAU DE ROSINSKI

Finalement, ce que je retiens le plus, sur cet album, c’est la texture incroyable des couleurs de Rosinski. Une texture qui donne presque de l’épaisseur au dessin, une dimension supplémentaire. Comme si nous percevions l’épaisseur de la peinture à l’huile. Un parcours initié avec la Vengeance du Comte Skarbeck, mais qui s’exprime vraiment aujourd’hui.

Bon, vous l’aurez compris, je m’approche de la fin des chroniques pour celle série. Pas trop dur, je suis en train de rattraper les auteurs. Mais justement, je ne suis pas certain d’aller jusque là. Je passerai bien à autre chose, ma mission me semble remplie, pour vous, lecteurs.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

15.5/20

Thorgal tome 32_ planche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s