Les Tuniques bleues tome 12- Les bleus tournent cosaque (Samedi Classique)

Les tuniques bleues tome 12

Série : Les Tuniques bleues
Tome : 12
Titre : Les bleus tournent cosaques
Scénariste : Raoul Cauvin
Dessinateur : Willy Lambil
Editeur : Dupuis
Date de publication : 1977

 

Nous sommes en plein quai des bulles, samedi soir. On est rentré pas trop tard, et une fois dans l’appartement qui nous accueille, qu’est-ce que je fais ? Je lis des bds issues de la bibliothèque de nos hôtes, des titres que je n’ai pas sous la main à la maison. Oui, parce que j’ai été raisonnable sur cette session, je n’ai pas de nouveaux albums à lire pour l’instant…

La cavalerie du capitaine Stark a été décimée. Il a l’habitude, mais cette fois-ci il n’y a plus aucun volontaire pour rejoindre le 22e. Alors le général Alexander décide de faire appel à des migrants venus chercher fortune aux USA. Mais ils n’ont aucune idée de ce qui va leur être proposé. Blutch et Chesterfield vont devoir leur inculquer les bases de la guerre. Problème, ils ne parlent que le russe et n’ont pas du tout l’intention de s’engager.

UNE AUTRE FIGURE DU MIGRANT

Une armée a besoin de chaire à canon, tout le reste importe peu. C’est un des grands messages qu’a voulu faire passer Raoul Cauvin dans cet album. Toute la chaîne de commandement se fiche des subalternes. Seul Blutch, comme à son habitude, éprouve un peu d’empathie pour les pauvres futures victimes et pour le sergent Chesterfield. L’intrigue est finalement assez dure, sous couvert d’humour. La conclusion vient apporter un peu de légèreté à l’ensemble, mais dans l’ensemble on est dans un album très critique. Dans lequel on s’amuse aussi, je vous rassure.

LAMBIL, QUE DIRE QUE JE N’AI PAS DIT

Bon, vous l’aurez compris, je ne vais pas réussir à dire quelque chose d’original sur Lambil. Allez, peut-être que les deux premières planches sont un peu vides, mais que ça ne dure pas. Et que le reste est toujours aussi bon…

 

Sans être un de mes préférés, je dois bien dire que sur le fond, ce douzième est de fort bonne qualité. C’est là qu’on comprend le mieux, sans doute, le propos de Cauvin sur cette série.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

16/20

Les tuniques bleues tome 12_ planche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s