Les Gouttes de Dieu tome 27 (Dimanche Manga)

Les gouttes de dieu tome 27

Série: Les Gouttes de Dieu
Tome: 27
Scénariste: Tadashi Agi
Dessinateur: Shu Okimoto
Editeur VO: Kodansha Ltd.
Editeur VF: Glénat
Date de publication VF: Avril 2013

Plaisir retrouvé, j’enchaîne les lectures et les chroniques des Gouttes de Dieu, sachant très bien que cette chronique ne sera sans doute publiée qu’un, deux, voir trois mois après sa rédaction. Mais un peu d’avance ne nuit pas pour tenir un blog en quasi quotidienne. Bien au contraire. Ca me donne des perspectives à long terme. Je sais que pour Octobre, il y aura un manga que je n’aurai pas à trouver.

Isseï et Shizuku s’affrontent dans la bataille du 8e Apôtre, et il est temps de passer à la révélation. Lequel des deux aura su déchiffrer l’énigme? Shizuku, sûr e lui, sera-t-il le vainqueur de cette épreuve à la saveur inattendue pour un des deux participants. Ensuite, chacun devra reprendre un temps le cours de sa vie. Et même Isseï pourrait bien se retrouver à aider les autres comme son frère aime à le faire…

Résolution d’Apôtre vraiment très touchante, parce que le perdant y aura laissé des plumes psychiques. Sacrée remise en question pour lui, mais véritablement passionnante pour nous qui suivons le personnage. La discussion qui s’ensuit avec Robert Doi vient enfoncer le clou et relancer l’intérêt du concours. Sacré personnage en tous cas, fort bien écrit.
Les histoires post-concours s’intéressent à la fois à Shizuku et à Isseï. Le premier retrouve un amour d’adolescent en train de se laisser dépérir, quand le second tombe par inadvertance (vieille ficelle un peu usée chez Tadashi Agi, soit) sur une serveuse de restaurant qui aura bien besoin de son talent. Une histoire simple, qui met en valeur la cuisine taïwanaise et le terroir jurassien, il faut le faire, j’avoue. Cela donne aussi un peu d’humanité à Isseï qui n’en finit pas d’hésiter entre les deux postures. C’est sans doute pour lui que l’évolution reste la plus intéressante, et que le futur s’avère le plus mystérieux. Shizuku, on voit à peu près dans quel sens il va évoluer. Isseï, lui, garde un certain secret, et c’est tant mieux.

Moment plaisant de lecture, je reste ravi d’avoir repris ma route en compagnie des Gouttes de Dieu. Il y a de chouettes moments à passer sur cette série, vous auriez tort de vous en écarter.

 

Vins dégustés: Champagne Billecart-Salmon cuvée Elisabeth Salmon Brut rosé 2000, Champagne Jacques Selosse cuvée Exquise non millesimée, Spumante Dubl Aglianico, Romanée Conti de Villaine et Chambon 1940, Rosso di Montalcino 2008, Château Mont-Pérat 2005, Pouilly Fumé silex 2006 de Didier Dagueneau, Château-Chalon 1921 de Jean Bourdy.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

16/20

Les gouttes de dieu tome 27_ planche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s