Pattes de velours (Lundi One-Shot)

Pattes de velours

Titre: Pattes de velours
Scénariste: Pascal Bertho
Dessinateur: Korkydü
Editeur: Delcourt
Collection: Mirage
Date de publication: Février 2005

Je n’aime pas les chats. Je suis membre du Comité Contre les Chats. Les réactions idiotes du net sur les félidés me soulent. Mais j’aime bien les dessinateurs du style de Korkydü. alors j’ai eu envie de tester cet album. Bien m’en a pris.

Antoine est célibataire, et pas en bonne voie que cela cesse. Il a du mal à laisser tomber son grand amour, Gissandre, une femme qui revient vers lui à chaque fois qu’elle, se fait plaquer. Mais un chat débarque un matin dans l’appartement d’Antoine. Un matou en goguette qui se plaît bien chez le jeune homme. Et qui pourrait bien ouvrir une série d’évènements qui vont changer la vie d’Antoine…

Ce que j’aime tout particulièrement dans Pattes de velours, c’est l’apparente simplicité du cadre scénaristique. Tranches de vie, quelques personnages, les questions amoureuses… Mais c’est une histoire qui se révèle en fait tout à fait passionnante. Les personnages sont bien troussés et surtout, ils sont crédibles. Antoine, l’amoureux un peu con, Gissandre la manipulatrice, Mick le coach sentimental, Sonia la femme sûre d’elle… On a presque l’impression de tous les connaître, comme s’ils faisaient évidemment partie de notre vie. Belle réussite de Pascal Bertho, que d’avoir su créer une telle empathie pour ses personnages. Et puis j’aime la façon dont les choses évoluent. C’est toujours simple, jamais surfait… Oui, il y a cet élément facilitant, ce moteur à rencontres qu’est le personnage du chat. Mais ce qui est simple n’est pas simpliste. Et nourrie le sentiment bienveillant qu’on développe pour cette histoire.

Korkydü m’aura bien convaincu, lui aussi. Venu à l’origine pour lui et pour découvrir son travail je suis assez satisfait. C’est en effet un style que j’aime, une évolution intéressante entre le gros nez et la bd indépendante. Un trait plein de vie et d’énergie. Là encore, des choses simples, mais pourtant beaucoup d’expressivité.

Pris un peu par hasard, ce livre s’avère pour moi une belle rencontre. Et comme je l’ai peu vue sur la blogosphère, je pense qu’il peut convaincre encore plein de gens. Si vous le voyez en bibliothèque, n’hésitez pas, c’est du bel ouvrage.

Pattes de velours_ planche

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

16.75/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s