LastMan tome 7 (Dimanche Manga)

LastMan tome 7

Série: LastMan
Tome: 7
Auteurs: Balak, Sanlaville, Vives
Editeur: Casterman
Date de publication: Août 2015

Et voilà, maintenant, j’achète LastMan… Je n’ai pas eu envie d’attendre de le trouver en bibliothèque, j’avais trop envie de savoir vers quoi le trio d’auteur dirigeait ses personnages. C’est parti pour un nouveau cycle!
Dix années ont passé dans la vallée des rois. Depuis la mort d’Adrian et Marianne Velba et l’emprisonnement de Richard Aldana, le roi Virgil a fait renforcer le rift d’une solide muraille défendue par les meilleures troupes d’élite du royaume. Mais l’inattendu va pourtant advenir. Richard Aldana va s’échapper. Car la fin des Velba a causé une véritable rupture dans le royaume. Et certains sont prêts à tout pour faire payer le roi Virgil. Le rift n’est plus tabou, des voyages s’y font de plus en plus. Dans les deux sens…

LE TEMPS QUI PASSE ET SES CHANGEMENTS

Les trois compères ont parfaitement réussi leur coup. En se donnant une parenthèse de dix années, ils ont complètement changé le statu quo de leur série et nous proposent un monde connu mais complètement chamboulé. Les personnages ont évolué, le monde a évolué, et nous avons tout à redécouvrir. Un intérêt complètement renouvelé, c’est un sacré tour de force.
Et plus fort encore, la lecture est d’une fluidité incroyable. Tout se tient, tout est cohérent, et on a le sentiment de ne pas avoir été perdus, de ne pas avoir été trahis. Aldana est toujours aussi charismatique, Elorna prend une superbe place, et les nouveaux personnages sont incroyablement hauts en couleur. C’est barré, complètement dingue, c’est du LastMan comme on l’aime. Jusqu’à la dernière case, qui nous colle un sacré cliffangher entre les dents!

FUUUSSSIOOOONNNN!

Côté dessin, on retrouve avec autant de plaisir l’association des trois artistes, là encore. Leur méthode de travail est rodée, ça se sent, et les planches sont vraiment prenantes. La folie est aussi visuelle. L’identité de la série est parfaitement constituée, l’ambiance est unique. Et l’aspect manga est toujours aussi réussi. Du vrai bon manga à la française, nos trois dessinateurs sont d’un excellent niveau.

Comment, vous n’avez pas encore lu LastMan? Filez donc relire les six premiers tomes, histoire de bien profiter de celui-ci. Vous m’en direz des nouvelles et vous constaterez combien l’alchimie opère toujours autant dans ce septième recueil.

LA BLOGOSPHERE EN PARLE

Sin city

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

16.75/20

LastMan tome 7_ planche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s