Lucky Luke tome 24- La caravane (Samedi Classique)

Lucky Luke tome 24- La caravane

Série : Lucky Luke
Tome : 24
Titre : La caravane
Scénariste : René Goscinny
Dessinateur : Morris
Editeur : Dargaud/ Lucky Comics
Date de publication : 1964

Je continue ma balade dans les anciens tomes de Lucky Luke, avec gourmandise et plaisir. Retrouver ce personnage qu’on aime, le ton de ses aventures. Une page d’Histoire de la bd qu’il ne serait pas honteux de ne plus actualiser.

Nothing Gulch. Une petite ville sur la route de l’Ouest et de la Californie. Une caravane de colons s’apprête à y faire halte. Une halte bien plus longue que prévu, puisque leur guide les trahi et refuse de continuer à les mener sans un apport d’argent frais supplémentaire. Lucky Luke met un terme à la rixe, mais la caravane se retrouve sans pilote. Sauf si, bien sûr, Luke venait à prendre le poste pour mener ces braves gens vers leur destination. Pour franchir des terres dangereuses, qui mieux que Lucky Luke, légende de l’Ouest ?

Bon, on écartera évidemment très rapidement la vision naïve des colons américains et de leur passage sur l’Ouest du continent. Goscinny fait dans l’efficacité et l’humour, pas dans la justice mémorielle. Et sur ce qu’il sait faire, il le fait une fois de plus très bien. Chaque chariot recèle son lot de passagers hauts en couleur, qui viennent immanquablement semer le trouble dans le convoi, de la manière la plus drôle qui soit. Ugly Barrow, le meneur de mules et ses jurons, en est le meilleur exemple. Petite spécificité de ce scénario, on ne voit pas le méchant pendant les trois quarts du livre. Mais ça fonctionne, on s’inquiète, on se prend d’affection pour se petit monde, et on rigole bien devant leurs petits déboires. Lucky Luke, lui fat surtout profiter de son expérience des voyages et de son intelligence. La scène où il prend les indiens par surprise est très drôle, notamment.

Le dessin, est une fois de plus celui du Morris encore en évolution, ça lui prend vraiment du temps. Il va encore très vite sur les détails, notamment sur les visages, qui ne sont parfois que des points pour les yeux et un trait pour la bouche. Mais cela reste tout de même très agréable. On l’aime, notre Morris, tout de même.

SI cet album n’est pas à mon sens le meilleur de tous ceux écrits par Goscinny, il propose tout de même une promenade sympathique à travers l’Ouest et ses différents clichés.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

15/20

Lucky Luke tome 24- La caravane_ planche

2 réflexions sur “Lucky Luke tome 24- La caravane (Samedi Classique)

  1. Je trouve que la petite vie communautaire offre à cet album une atmosphère sympathique que je savoure à chaque lecture. Au plaisir de te relire…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s