Gen d’Hiroshima tome 3 (Dimanche Manga)

Gen d'Hiroshima tome 3

Série: Gen d’Hiroshima
Tome: 3
Auteur: Keiji Nakazawa
Editeur VO: ?
Editeur VF: Vertige Graphics
Date de publication: Février 2004

Gen d’Hiroshima, superbe série manga, faisait partie de ces séries repérées cet été, que j’avais complètement délaissées dans mon planning de chronique. Vue la portée de cette histoire, je me suis dis qu’il fallait que j’y revienne, que je reprenne la peine de trouver les bouquins en bibliothèques. Parce qu’il y a encore beaucoup de leçons à prendre, me semble-t-il, dans les pages de ce manga.

Une semaine ne s’est même pas encore écoulée, depuis le bombardement massif de la ville d’Hiroshima par une bombe aux effets complètements incompréhensibles pour qui que ce soit. Les corps tombent en lambeaux et d’étranges maladies semblent se déclencher même après l’explosion. La population tremble. Ce qui n’aide guère Gen et sa mère à trouver de quoi se loger. Ils ont tout perdu, n’ont rien pour payer. Personne ne veut les aider, nulle solidarité n’entre en jeu. Alors Gen cherche du travail afin d’aider sa mère. Il va en trouver un bien payé. Un homme riche va le payer chèrement pour s’occuper de son frère, une victime de la bombe dont il ne souhaite pas s’occuper lui-même mais qu’il ne peut se résoudre à laisser mourir.

UNE CHARGE VIOLENTE CONTRE LE JAPON LUI-MEME

Ce qui m’a frappé, à la lecture de ce troisième tome, c’est que finalement, l’Amérique est relativement laissée à l’arrière-plan, dans les cibles de Keiji Nakazawa. L’Amérique est loin, désormais. Certes, c’était SA bombe, c’étaient SES choix qui ont mené à son utilisation, mais l’auteur préfère prendre pour cible autre chose. Il préfère rappeler à ses compatriotes combien ils furent des loups pour leurs semblables.
L’absence quasi totale de solidarité entre victimes et personnes préservées, est d’une dureté extrême. Le personnage principal de ce recueil, monsieur Seiji, en est la parfaite illustration. Complètement brûlé par les radiations, son frère s’est vu obligé de l’accueillir mais lui refuse les soins, même de le faire manger. Les raisons? La peur de la contamination, d’abord. Peur acceptable, compréhensible, qui amène moins à jugement. Elle est présente, mais ce n’est pas la seule peur que Nakazawa met en scène. L’autre peur, c’est celle de la déchéance sociale. Le qu’en dira-t-on, comme on le définit chez nous en France. Si les amateurs de culture japonaise connaissent l’importance de ce concept dans l’histoire de ce pays, l’auteur nous en montre ici toute la face noire. C’est à dire l’incapacité à faire preuve de compassion, de solidarité. Et pour contrer ça, il a Gen, qui par son humanité, par son sens de l’engagement, vient chambouler tout ça. C’est une oeuvre romancée, Gen peut donc venir frapper et punir les adultes défaillants, comme sans doute le petit garçon que fût Nakazawa à l’époque aurait souhaité le faire. C’est l’enfant qui vient rappeler ce qui est juste. Mais dans un monde où les adultes se font une guerre de masse, n’est-ce pas là Justice, justement?

UN DESSIN QUI REND L’HORREUR SUPPORTABLE

Keiji Nakazawa ne nous épargne rien, graphiquement. Il faut quand même avoir le moral pour lire du Gen, entre les corps gravement brûlés et les asticots pullulant sur les plaies. Mais pour autant, ce n’est pas insupportable à lire. Et ce, grâce au style graphique de l’auteur. Son trait, extrêmement rond sans être caricatural, vient apporter beaucoup de douceur à ses images, et établi ainsi un juste équilibre avec la noirceur du propos.

 

Je ne sais pas, pourquoi j’ai délaissé cette série aussi longtemps. Alors que vraiment, chaque fois que j’y reviens, j’en tire une grande satisfaction. Gen d’Hiroshima est un des petits bijoux du manga. Il convient de le rappeler, de militer pour sa lecture. Pour nous permettre de mieux comprendre ce pays, pour nous permettre de mieux appréhender toute la richesse d’un art qui ne se résumé pas à des bastons entre êtres sur-puissants.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

20/20

Gen d'Hiroshima tome 3_ planche

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s