Saga tome 5 (Jeudi Comics)

Saga tome 5

Série: Saga
Tome: 5
Scénariste: Brian K. Vaughan
Dessinatrice: Fiona Staples
Editeur VO: Image Comics
Editeur VF: Urban Comics
Date de publication VF: Octobre 2015

Pourquoi se priver d’une bonne série? Urban publie avec une belle régularité la série familiale SF Saga, et c’est avec grand plaisir que je suis leur rythme soutenu. Venez donc découvrir, si ce n’est pas encore le cas, la drôle de famille dysfonctionnelle proposée par Vaughan et Staples.

La petite famille spatiale est désormais complètement éclatée. Marko, le père, s’est mis en quête de sa femme et de sa fille, en se liant notamment avec un Prince Robot qui le méprise encore plus que ce qu’il ne le méprise lui. Alana, la mère, ne peut rien faire d’autre que regarder sa petite fille Hazel se faire enlever par un robot de bas étage, Dengo, qui a aussi enlevé le fils du prince. Et pendant ce temps, ailleurs dans la galaxie, un petit groupe de femmes tente de sauver la vie du mercenaire chargé de traquer tout ce petit monde.

TOUJOURS AUSSI BARRE: TOUT VA BIEN

Oui, décidément, Vaughan se fait vraiment plaisir, sur cette histoire. Les concepts les plus étonnants sont encore de mise. Les salamandres géantes cracheuses de feu, les révolutionnaires aux allures d’équipe de super-héros, il y a encore largement de quoi se faire plaisir dans cette nouvelle fournée d’épisodes. Mais pour ma part, ce sont les questionnements de fond sur la famille, qui me plaisent le plus dans cette série, et dans cet album en particuliers.
Et en l’occurrence, sur ce recueil, Vaughan vient questionner le place de la violence dans la relation familiale. Ou plutôt, les méfaits de la violence dans les relations de couple, et dans la relation avec l’enfant. Marko en est le point central, avec en plus son vœux de ne plus faire acte de violence qu’il a rompu. Le personnage est torturé et le scénariste le met bien en scène. Et puis il y a toujours cette question de la parentalité. Le prince Robot en est aussi acteur, vous verrez comment. C’est punchy, comme conception.

UN UNIVERS PSYCHEDELIQUE

Pour mettre en scène des concepts un peu dingue, il fallait trouver une artiste qui ose elle-même partir dans de véritables folies graphiques. Je pense que Fiona Staples aura été un de meilleurs choix possible. Trait, couleur, mise en scène, tout concours à nous projeter dans cet univers si particuliers. Aucune fausse note. Les dragons géants adepte de l’auto-fellation, les planètes de glace, les batailles spatiales, on dirait que rien ne l’arrête.

 

Si vous ne connaissez pas encore Saga, il est tout à fait tout encore de vous y mettre, la série étant complètement disponible à la vente dès le premier tome. C’est barré, c’est intelligent, ça donne à penser. Un cocktail des plus parfaits.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

16.5/20

Saga tome 5_ planche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s