Batman Eternal tome 3 (Jeudi Comics)

batman-eternal-tome-3

Série: Batman Eternal
Tome: 3
Scénaristes: Scott Snyder, James Tynion IV, Tim Seeley, Ray Fawkes, Kyle Higgins
Dessinateurs: Javier Garron, Meghan Hetrick, Simon Coleby, Fernando Pasarin, Jason Fabok, Alvaro Martinez, Fernando Blanco, Andrea Mutti, Felix Ruiz
Encreurs: Derek Fridolfs, Matt Ryan, Raul Fernandez
Coloristes: Romulo Fajardo Jr., Blond, Brad Anderson, Marcelo Maiolo, Giulia Brusco, Dave McCaig
Editeur VO: DC Comics
Editeur VF: Urban Comics
Date de publication VF: Septembre 2015

Lorsque j’ai pris en main la lecture de ce troisième recueil de la série Batman Eternal, je dois bien reconnaître que j’étais pris d’un petit doute. Ces longues séries, avec beaucoup d’épisodes, finissent parfois par baisser en intensité. Les intrigues au long cours, avec beaucoup d’intervenants, ça peut vraiment se déliter. Mais pas là. Après plusieurs centaines de pages, Batman Eternal continue de surprendre et de susciter l’intérêt. Alors pas de raisons de passer à côté, chers Bat-fans!

Gotham City est à cran. Alors que l’Asile d’Arkham est victime d’évènements troublants et mystérieux, toute la pègre est en train de s’adapter au nouveau statu-quo et à la nouvelle maîtresse du crime, Catwoman. Un statut que Batman a quelque peu du mal à gérer, mais qui n’est pas son pire problème, puisqu’il n’en fini pas de s’enfoncer dans le piège qui se tisse autour de lui. Lorsqu’il pense trouver le coupable, il se rend compte qu’un autre se trouve derrière lui. Et vous, serez-vous plus malin que le plus grand des détectives?

UNE SERIE QUI TIENT SES PROMESSES

Les premiers épisodes avaient posé clairement le propos, dans Eternal, Batman allait sévèrement lutter pour sa propre survie. Et Gotham allait prendre un tout autre visage. Force est de constater que le plan global de Snyder et Tynion IV se tient, et que les scénaristes chargés d’en détailler le contenu se montrent parfaitement à la hauteur. Evidemment, tous les arcs narratifs ne se valent pas. J’ai par exemple, beaucoup de mal à adhérer au personnage de Batwing, que je trouve relativement inutile dans cette série. Il ne propose rien de vraiment particuliers à ce stade du récit, et j’ai beaucoup de mal à entrer en empathie avec lui. Heureusement, les évènements dont il est le point de vue sont eux assez solides pour compenser cette petite difficulté. Et surtout, il y a Alfred. Qui est sans doute le personnage au coeur de ce troisième recueil. Le majordome distingué et dévoué est mis en scène de manière à rappeler précisément d’où il vient. C’est un homme de terrain, un soldat de haut niveau. Le parfait soutien pour le Chevalier Noir. Et c’est pour lui que l’on a peur, dans ce recueil. Il faut dire qu’enfermé à Arkham, épicentre d’un rituel infernal, le vieil homme est au pire endroit de la ville. Et puis il y a Jason Bard, le nouveau commissaire, création de la série. Et lui aussi, fonctionne très bien dans ces pages. Il devient de plus en plus ambigüe, de plus en plus difficile à cerner tout en restant relativement cohérent. C’est un personnage très riche, qui apporte vraiment quelque chose de différent par rapport aux autres personnages de flic du batverse. Et puis, pour finir sur le scénario, j’insiste, mais le plan global reste toujours autant difficile à percer. Ce qui est une qualité, à mes yeux. On se fait balader de bout en bout, comme Batman. Impossible de dire qui est à la manoeuvre après trente-neuf chapitres. Et si c’est appréciable, c’est parce que l’on sent qu’il y a quelque chose derrière, une cohérence, une vision globale de long terme. Et ça, ça n’a pas de prix, en comic-book.

UNE SELECTION DE DESSINATEURS VARIEE

Les équipes s’enchaînent, donc je ne chercherai pas là à vous parler de cohérence globale, ce serait impossible. Je vais plutôt vous dire qui j’ai aimé et pourquoi, mes coups de coeur, en somme.
Je commence par celui qui clôt le recueil, et que je ne connaissais pas, Felix Ruiz. L’artiste propose un dessin très sombre, un peu dans la veine d’un Sean Murphy en plus agressif encore. Ou d’un Tommy Lee Edwards. Bref, ça pique, ça sali, c’est juste parfait.
Dans un style très différent, beaucoup plus classique comic-book de super-héros, à la Ivan Reis, Alvaro Martinez aura bien su me convaincre de faire attention à lui. J’aime son dessin ferme et dynamique.
Enfin, Jason Fabok, le plus connu de la liste est à mon sens aussi le plus solide, le plus en maîtrise. Le retrouver ici est un réel plaisir.

 

Si vous aimez Batman et son univers, alors la série Batman Eternal, dans son ensemble, mérite que vous vous y intéressiez. Presque quarante épisodes et le plaisir de lecture est toujours là. Ca mérite d’être mis en avant.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17/20

Publicités

Une réflexion sur “Batman Eternal tome 3 (Jeudi Comics)

  1. Pingback: Scott Snyder et James Tynion IV – Batman Eternal (Tome 3) | Sin City

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s