Sunny tome 1 (Dimanche Manga)(La Chronique de Snoopy)

Sunny tome 1

Sunny tome 1
Série : Sunny
Nombre de tomes : 3 (Série terminée au Japon 6 tomes)
Scénariste : Matsumoto Taiyô
Dessinateur : Matsumoto Taiyô
Editeur VF : Kana
Editeur VO : Shogakukan
Date de publication : 21 Novembre 2014

 

« Un centre pour enfants qui, pour une raison ou une autre, doivent vivre éloignés de leurs parents accueille le jeune Sei. Ces gamins aux fortes personnalités souffrent pourtant de solitude. L’épave d’une Nissan Sunny abandonnée dans le jardin va devenir le lieu de tous les possibles ! »

(source : manganews.com)

 

Je pense que vous commencez à me connaître un peu. En général, quand j’interviens sur ce site de chroniques BD, c’est pour vous parler d’une japoniaiserie un peu folle. Et bien aujourd’hui, on change de registre et on tape dans l’excellente. Car OUI ! Je n’ai pas peur de le dire (même si ce n’est que le tome 1), la dernière œuvre en date de maître Taiyô Matsumoto est excellente.

 

Dans Sunny, l’auteur nous invite à le suivre dans un centre d’accueil pour enfants abandonnés par leurs parents. Est-ce volontaire ? Est-ce une décision de justice ? On ne le sait pas. Et à la limite, ce n’est pas important. Ce manga a pour but de nous raconter le quotidien d’enfants devant vivre dans une nouvelle famille en quelque sorte et réussir à se construire, à grandir malgré le changement majeur qui arrive dans leur vie. Et c’est passionnant. Taiyô Matsumoto nous dépeint des individus « réels ». J’entends par là qu’ils ne sont pas des clichés ambulants. Et les découvrant, on se dit nécessairement qu’ils pourraient faire parti de notre famille. Cela permet de s’attacher encore plus à ces personnages. Et de s’émouvoir pour eux. Car il faut le dire de suite, même si ce premier tome est parsemé de moments amusants, voir très drôle, on sent clairement la mélancolie ambiante. On sent que malgré le fait qu’ils soient entouré dans cette « famille », tous les enfants se sentent seuls. Ils ont le droit de rendre visite à leurs parents quelques fois par an. Et lorsque ça arrive, on voit leurs visages s’illuminer. A contrario, les enfants se renferment sur eux-mêmes quand ils apprennent qu’ils ne pourront pas les voir. C’est vraiment très touchant. Et en général, quand ils se sentent tristes, ils foncent vers Sunny, une vieille voiture laissée à l’abandon à côté du centre d’accueil. Cette voiture leur sert alors d’exutoire. Ils fantasment une vie où ils ne seraient pas seuls.

 

Visuellement, on reconnaît dès la première case le style de maître Matsumoto. J’en suis très fan. Si vous avez vu (ou lu) Ping Pong, ou encore Amer Beton (ou tout autre œuvre du maître), vous ne serez pas dépaysés. C’est un style graphique atypique qui peur rebuter (je trouve qu’il y a un côté assez « brut » qu’il faut apprivoiser). Mais si on adhère, c’est du bonheur pour les yeux. Ce côté brut renforce pour moi les différentes émotions que l’on peut ressentir en lisant cette histoire.

 

Sunny est donc une magnifique surprise. Comme je vous l’ai dit, je m’emballe peut être mais ce premier tome est tout simplement excellent. Je ne doute pas un instant que la suite le sera tout autant. Le gros point positif étant que la série est courte (seulemen 6 tomes). On peut donc raisonnablement penser que l’auteur n’aura pas le temps de s’éparpiller et restera sur l’essentiel. Toujours est-il que j’ai vraiment hâte de découvrir la suite. De toutes mes lectures manga de 2015, je peux déjà vous dire que ce manga figurera dans le top 3.

 

Chaudement recommandé !

Sunny tome 1_ planche

 

2 réflexions sur “Sunny tome 1 (Dimanche Manga)(La Chronique de Snoopy)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s