Magda Ikklepotts tome 2 (Mardi Chronique)

Magda Ikklepotts tome 2

Série: Magda Ikklepotts
Tome: 2
Scénaristes: Pascale Bélorgey, François Debois
Dessinateur/ Coloriste: Krystel
Editeur: Ankama
Date de publication: Août 2015

Sortie il y a un an déjà, la série pour adolescents Magda Ikklepotts revient avec un deuxième tome. Proposant un regard assez neuf sur les histoires de sorcières, j’ai voulu continuer à suivre ces auteurs pour voir vers quoi ils amenaient leur héroïne.

Magda Ikklepotts se tient à carreau. Plus d’arnaques à la petite semaine, et surtout plus de magie susceptible de réveiller la part du sorcier maléfique qui s’est infiltrée en elle. Une véritable sinécure pour cette jeune femme incapable habituellement de respecter les interdits.
Sauf qu’une sorcière semble vouloir s’en prendre à elle. Une sorcière qui serait en fait… un fantôme, mais qui la relierai une fois encore à son passé et à l’histoire de ses parents.

MA SORCIERE BIEN AIMEE 2.0

Magda Ikklepotts est vraiment une série que je trouve des plus sympathique. Elle propose un mix intéressant entre les histoires de magies et les questionnements sur la famille de l’héroïne. Cette nouvelle menace va permettre à Magda d’observer ses parents dans leur passé et va même l’amener à relativiser ce qu’elle savait de Vitali, le grand méchant sorcier qui se cache en elle. J’aime bien cette ligne directrice, elle apporte des enjeux assez intéressants pour l’héroïne.

Dans le même temps, ce tome 2 nous fait découvrir de nouveaux pans de la culture magique de ce monde. Une dimension plus politique et institutionnelle, qui ne se limite pas aux exactions de Mme Saint-Ange, la meneuse du combat anti-sorciers. Le passage à Venise dans la cité des sorciers est des plus dépaysants. Le personnage de la dogicienne s’annonce comme un bon personnage récurrent, ambigüe à souhait. Une belle source potentielle d’histoire.
A noter que le scénario est cette fois écrit à quatre mains, Pascale Bélorgey rejoignant François Debois, mais sans qu’on ne perçoive une différence de ton avec le précédent album.

UN DESSIN MANGA ET TECHNO

Krystel, la dessinatrice, propose un dessin assez original. Inspiré par les codes du manga, dont elle sait ne pas abuser, elle travaille avec une belle finesse de trait qui se retrouve dès la couverture. Sa mise en couleur numérique joue aussi dans l’atmosphère assez unique de cette série. Son travail des auras, notamment, des ambiances et des lumières, est véritablement à mettre en avant. Evidemment, ce n’est pas sur cet album que les détracteurs du dessin numériques seront satisfaits, mais pour ceux qui s’ouvrent à ce style de réalisation graphique, Krystel est une artiste à suivre.

 

Magda Ikklepotts confirme avec ce tome 2 l’intérêt pour un public adolescent. Et même pour un public d’adolescentes. Magda est un personnage vraiment bien travaillé par ses auteurs, qui saura attirer un public vraiment large.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

15.75/20

Une réflexion sur “Magda Ikklepotts tome 2 (Mardi Chronique)

  1. Pingback: Top 10 2015: Les albums jeunesse | Les Chroniques de l'invisible

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s