Le Scorpion tome 10- Au nom du fils (Vendredi Chronique)

Le Scorpion tome 10

Série: Le Scorpion
Tome: 10
Titre: Au nom du fils
Scénariste: Stéphane Desberg
Dessinateur: Enrico Marini
Editeur: Dargaud
Date de publication: 2012

 

Maintenant que j’ai rattrapé un peu de mon retard en reprenant la série Le Scorpion, j’essaye de ne plus tarder à vous proposer la suite. Une série grand publique de qualité, il serait vraiment dommage que vous passiez à côté.

Serait-ce la fin pour le Scorpion? Le Hussard, son meilleur ami, a été torturé par Tiberio, un mystérieux homme de main qui semble suivre le héros depuis fort longtemps. Ce qui lui a permis de capturer le Scorpion pour l’amener à son aussi mystérieux employeur. Et pendant ce temps, la famille Trebaldi n’en fini pas de se déchirer. Orazio Trebaldi, le père, demande à son fils cadet de tuer Cosimo Trebaldi, son frère, le pape. Nelio Trebaldi deviendra ainsi l’unique héritier de la famille.
Mais le Scorpion possède un talent indéniable pour se sortir des mauvais coups. Et plus encore, pour venir perturber les plans les mieux établis.

Dix tomes, dix réussites, c’est juste brillant. On a l’impression de suivre une bonne série télé, chaque épisode venant faire avancer l’intrigue juste ce qu’il faut. Ce tome 10 marquerait une fin de saison, pour garder la métaphore télévisuelle. Comme l’indique la couverture, le Scorpion va enfin s’occuper de Cosimo Trebaldi, et ainsi apprendre la vérité sur son ascendance. Politique, actions, trahisons, retournement de situation, Desberg déploie tout son talent, pour nous proposer un nouveau tome complètement halletant. Il vient confirmer les pistes qu’il avait laissé apparaître depuis quelques tomes, quant à l’identité du père du héros. Pour ma part, j’avais saisi, la révélation ne fût donc pas une surprise. Elle vient renforcer le ton dur et sombre de la série. Encore une fois, la couverture vient confirmer cette ambiance.

Venons en donc au dessin, puisque je parle tant de la couverture. Enrico Marini est d’une constance impressionnante, constance au MEILLEUR niveau. Le réalisme de son trait est juste excellent. Pas trop réaliste, il vient apporter une petite distance. On n’est pas dans la réalité, cela se sent, ce n’est pas l’objectif de la série. Mais la maîtrise et l’élégance sont telles… Et ça, par contre, c’est vraiment l’adn de la série.

On continue! Avec toujours autant de plaisir. J’ai hâte de voir ce que va devenir le personnage et la série. Le statu-quo a largement évolué, au fil de ces pages, offrant la promesse d’une découverte excitante pour le tome 11.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

18/20Le Scorpion tome 10_ planche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s