Siberia 56 tome 2- Morbius (Mardi Chronique)

Siberia 56 tome 2

Série: Siberia 56
Tome: 2
Titre: Morbius
Scénariste: Christophe Bec
Dessinateur: Alexis Sentenac
Editeur: Glénat
Date de publication: Octobre 2014

Après un très bon ressenti de lecture sur le tome 1, je ne pouvais pas laisser passer l’occasion de lire le tome 2 de Siberia 56 lorsqu’il s’est présenté à moi en bibliothèque. Une bonne tranche de SF bien exécutée ça ne se refuse pas.

Ned, le dernier rescapé de la dernière mission sur Sibéria 56 est enfin à l’abri dans la base de précolonisation. Mais l’extérieur ne s’est pas fait plus sûr pour autant. Car rôde à l’extérieur une créature invisible, cette même créature qui aurait dévoré les équipiers de Ned. Mais les observations qu’il a rapporté de sa fuite pourraient bien livrer des indices pour venir à bout de la créature. Les humains ne seraient pas les premiers à essayer de lutter contre cette créature. Pardon… CES, créatures.

Je reste sur mon bon ressenti du tome 1. Siberia 56 tome 2, c’est de la bonne SF thriller, qui met les miquettes autant qu’elle fait voyager, à la manière d’un Alien. Civilisations mystérieuses, monstre impossible à vaincre, environnement hostile, tous les ingrédients sont là. Christophe Bec traite plusieurs époques pour nous faire comprendre la dangerosité de la créature, et c’est sans doute le seul bémol que je formulerai. A mettre en scène plusieurs vagues de personnages jetables, il manque de temps pour nous faire sympathiser avec Ned, son héros. On reste finalement assez indifférent à son sort. Ca s’améliore un peu au fil de la lecture, mais on reste quand même beaucoup à distance, encore. A voir si le scénariste calcul son effet ou pas. Le tome 3 nous le dira. Pour le reste, on notera un excellent rythme, des révélations régulières, bref, un scénario bien troussé.

Et Alexis Sentenac assure pleinement son job aux crayons. Ses décors sont toujours aussi impressionnants, et son aisance à mettre en scène des situations complexe fait de lui une valeur sûre pour la bd de genre. On le sent gagner en assurance depuis les premières planches du tome 1, c’est une très bonne chose.

Allez, on continue, et avec plaisir. Je vais maintenant guetter la sortie du tome 3, sans doute en fin d’année ou début d’année prochaine, et on poursuivre ensemble la découverte de Sibéria 56.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

16.5/20

Siberia 56 tome 2_ planche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s