Billy Bat tome 7 (Dimanche Manga)

Billy Bat tome 7

Série : Billy Bat
Tome : 7
Auteur : Naoki Urasawa
Co-Scénariste : Takashi Nagasaki
Editeur VO : Kodansha Ltd.
Editeur VF : Pika
Date de publication VF : Juin 2013

Au pied du mur, les deux auteurs de Billy Bat. Les voilà en face de l’Histoire, celle qu’ils ont voulu mettre en scène. Ce septième tome va devoir être à la hauteur de leurs ambitions, parce qu’ils se coltinent un sujet pas évident et surtout très connu. Mais j’ai confiance, je sais qu’Urasawa sera à la hauteur.

 

L’allié de Kevin Yamagata au sein des services secrets a découvert l’ampleur du complot auquel il fait face. A Dallas, John Fitzgerald Kennedy sera abattu, et il ne peut rien y faire. Mais Kevin ne veut rien lâcher. Billy Bat lui a expliqué ce qui arriverait s’il échouait. La troisième guerre mondiale… Alors en ce jour ensoleillé, il est sur Elm Street. Il attend le cortège. Lee Harvey Oswald est au dépôt de livre, pour exercer un job auquel il n’a pas tout compris. Il regarde le défilé avec l’américano-japonaise Jacquie. Deux êtres auxquels parle la chauve-souris. Sur l’herbe, Diane et son fils attendent eux-aussi l’arrivée du président. Tout est en place. L’Histoire est en marche.

 

C’est qui le patron ? Urasawa, incontestablement. Avec son compère Takashi Nagasaki, ils arrivent parfaitement à mêler leur intrigue à la grande Histoire. C’est extrêmement fluide, c’est cohérent. Ils proposent une relecture de l’assassinat de Kennedy qui, si elle reste marquée par la figure fantastique de la chauve-souris, reste extrêmement crédible. Une alliance de circonstance entre plusieurs grosses structures, services secrets, mafia, complexe militaro-industriel, et un tir croisé triangulaire pour ne laisser aucune chance à Kennedy. Une résolution parfaitement menée. Les images nous parlent, on les connaît. Mais le rythme est tellement bien dosé, qu’on est embarqué sans aucun souci dans les évènements. Et la suite ? Maintenant, j’ai encore plus hâte de savoir. Jusque là, je connaissais l’histoire racontée, globalement. Maintenant, c’est le grand mystère. Qu’est-ce que c’est bon…

 

Bon, sur le dessin, je ne crois pas avoir besoin d’en dire beaucoup. C’est Urasawa parfaitement en forme, c’est tout ce qu’on aime chez cet auteur. Rien de plus, rien de moins.

 

Bravo aux deux partenaires, leur récit est bluffant, et forme une belle conclusion pour cette première partie, avec une très belle intensité. Et ils réussissent en plus à donner envie de découvrir la suite de leur propos. Parfait, donc.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s