L’or tome 2- Michel ou le Tamanoir (Vendredi Chronique)

L'or tome 2

Série: L’or
Tome: 2
Titre: Michel ou le Tamanoir
Scénariste: Stéphane Piatzszek
Dessinateur: Frédéric Bihel
Editeur: Futuropolis
Date de publication: Juin 2015

 

Deuxième étape à Maripasoula, pour ce scénario pas si romancé autour de la vie en forêt amazonienne côté orpailleurs. J’avais répondu présent au premier opus, et j’avais assez envie de voir comment le scénariste allait réussir à fournir un nouvel angle de vue à ce petit monde.

 

Michel est fils d’orpailleur, il n’a rien connu d’autre que la jungle et l’or. Mais lui a su se mettre à son compte, sortir des griffes de Maréchal, si tant est que cela soit vraiment possible. Et ses efforts paient. Michel commence à dégager suffisamment d’or pour s’agrandir. Mais c’est un statut qu’il faut savoir tenir à Maripasoula. Et Michel s’est déjà créé pas mal d’inimitiés. Dont celle de Lucy, la propre fille de Maréchal. Imprudent Michel…

 

Le sujet principal de L’or, c’est donc Maripasoula, la ville, et me semble-t-il, le destin de Maréchal et de ses petites affaires. Chaque point de vue nous donne un peu plus à voir et à comprendre du bonhomme. On retrouve toute l’ambiguïté du personnage, son sens de l’honneur très particulier mais pourtant réellement présent. Et pourtant, Michel vient chahuter violemment le vieux bonhomme.
C’est un personnage intéressant, ce Michel. A la fois complètement égoïste et pourtant intéressant. En fait, on sent le poids de son histoire derrière le moindre de ses actes. Cette incapacité à quitter les lieux, à faire autre chose… Il y a une forme de fidélité familiale, conjuguée à une forme de rejet, qui rend le personnage très crédible et très intéressant. Oui, c’est un loser, mais pourtant, on se prend d’empathie. C’est très étonnant. A côté de ça, le casting secondaire fonctionne très bien. Lilo le vieux à l’écoute des esprits, Agathe l’infirmière, Soupé le garde-chiourme… Et puis un petit passage d’Issaïa, le héros du premier tome, qui a visiblement réussi à profiter un peu de la bienveillance de Maréchal.

Graphiquement, Frédéric Bihel est tout à fait dans le ton de l’album précédent, il y a une forme de constance qu’on ne peut que souligner et apprécier. Ses choix de couleurs, notamment, contribuent pour beaucoup à la sensation de voyage qu’on éprouve en sa compagnie.

 

Belle réussite, ce tome deux me convainc largement de poursuivre ma lecture de la série. Tout en proposant un personnage différent du premier tome, le scénariste nourrit son cadre global, nous donnant envie de voir où il va nous mener au final.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

16.5/20

L'or tome 2_ planche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s