Poulbots (Lundi One-Shot)

Poulbots

Titre : Poulbots

Auteur : Patrick Prugne

Editeur : Editions Margot

Date de publication : Novembre 2014

 

Patrick Prugne est un auteur qui a beaucoup séduit la blogosphère ces dernières années. Ses œuvres sur l’Amérique du 18e siècle avaient fait forte impression, notamment par la qualité de ses dessins. Son dernier opus n’a pas manqué de faire son apparition dans la bd de la semaine, avec de très bons retours. Ainsi, dès que j’ai retrouvé ce livre en bibliothèque, je l’ai emprunté. La promesse d’un bon moment de lecture ne se refuse pas.

 

La butte de Montmartre, au début du XXe siècle. Une butte herbeuse, un village de vieilles baraques et beaucoup de petites gens. Mais un lieu qui attire les appétits des promoteurs commerciaux, et les gamins du coin n’entendent pas laisser la place aussi facilement. Et puis il y a Francisque Poulbot, un peintre, qui met en scène les habitants du cru dans les journaux parisiens. Des gamins qui ne tardent pas à prendre son nom à lui chez le grand public, qui parle de « Poulbots » pour les désigner.

 

Très joli moment de lecture que ce Poulbots, c’est indéniable.

Largement grâce au dessin délicat de Patrick Prugne, il faut bien le dire, mais pas que. La finesse de son trait, la délicatesse de sa mise en couleur, l’expressivité de ses personnages… Des qualités qu’on lui connaît depuis longtemps, mais qui se confirment une nouvelle fois. Son travail est d’une incroyable justesse et d’une superbe délicatesse.

Mais son travail d’écriture n’est pas à négliger par ailleurs. C’est une belle séquence de nostalgie que nous offre Patrick Prugne, celle d’une époque où Paris n’était pas la ville tentaculaire qu’elle est aujourd’hui. Mais si nostalgie il y a, ce n’est pas un portrait idyllique que nous dresse l’auteur. Au contraire, il met justement en scène l’opposition entre deux mondes, celui des bourgeois qui l’emporte avec violence sur celui des prolétaires. Visiblement, c’est tout l’esprit que voulait transmettre Francisque Poulbot dans ses dessins, et l’hommage est particulièrement réussi. Les personnages sont attachants, et la conclusion nous tirerait presque une petite larme.

 

Patrick Prugne fidèle au poste nous propose une jolie lecture qu’on a plaisir à retrouver. De la belle bd, sensible, moi, j’adore.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17/20

LA BLOGOSPHERE EN PARLE

Livresse des mots

Noukette

Poulbots_ planche

Publicités

4 réflexions sur “Poulbots (Lundi One-Shot)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s