Nous irons tous au bois (Lundi One-Shot)

Nous irons tous au bois

Titre: Nous irons tous au bois
Scénaristes: Alain Austini, Alexis Sentenac
Dessinateur: Gilles Le Coz
Editeur: Des ronds dans l’Ô
Date de publication: Janvier 2015

Cet album, je l’ai pris pour la rencontre avec son dessinateur. Je me suis laissé tenté, lors du festival Etonnant Voyageur 2015. Pour le plaisir de papoter avec Gilles Le Coz un petit moment. De l’intérêt des salons du livre… Prendre la peine de faire des rencontres.

Tout le monde va au bois. Une faune bigarrée fréquente la forêt, un lieu où l’on peut se cacher, être tranquille. Il y a un flic en vélo bien isolé… Des sdfs ravis de trouver un camion qui les ravitaille en couvertures pour passer l’hiver. Un meurtrier pyromane. Des terrassiers. Et peut-être même un gros bourgeois en séance d’équitation. Le lieu est posé, les acteurs sont en scène, le drame peut donc advenir. S’il n’était pas déjà advenu.

Polar et tranches de vie, c’est le double axe que nous proposent les deux scénaristes, Austini et Sentenac. On sent que l’idée, c’est d’apporter le plus possible d’humanité, pour mettre à l’index certains comportement inhumains, qu’ils soient banals ou au contraire hors-normes. C’est un joli exercice qui est plutôt réussi. Le mélange est harmonieux et l’on s’inquiète autant pour la santé du vieux Jean que pour le destin de Rodrigo le maçon espagnol en mission, ou pour les victimes éventuelles du tueur pyromane. Il y a à réfléchir, dans cette histoire. Et encore, j’évite de vous déflorer tous les sujets de réflexion pour que vous conserviez le plaisir de la lecture.

Côté graphismes, je retiendrai surtout le traitement du noir et blanc, par lequel Gilles Le Coz entretient bien l’ambiance triste et sombre. Les noirs sont francs, marqués, on n’est pas dans le gris. Il laisse cela à l’histoire. Lui pose une atmosphère, et contribue à rendre la vie dans ce bois fort peu agréable. Son trait, légèrement anguleux, contribue bien à mettre l’accent sur les gueules cassées des personnages, le choix est pertinent.

Bonne découverte donc, on remerciera le festival pour l’invitation, et Gilles Le Coz pour la dédicace que je vous ferai découvrir sans doute en fin de journée.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

15.5/20

Nous irons tous au bois_ planche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s