Zombies Néchronologies tome 2- Mort parce que bête (Mardi Chronique)

Zombies néchronologies tome 2

Série: Zombies Néchronologies
Tome: 2
Titre: Mort parce que bête
Scénariste: Olivier Peru
Dessinateur: Arnaud Boudoiron
Coloriste: Digikore Studio
D’après l’univers créé par Olivier Péru et Stéphane Cholet

Voici donc le second tome de la série dérivée de Zombies, la bd qui a su se tailler une place particulière dans le genre puant morbide à deux pattes. Vous vous souvenez peut-être que le premier tome m’avait marqué, l’an dernier, de par la qualité de son dessinateur. Je voulais donc répondre présent pour ce second volet. Parce qu’il y a un univers qui vaut le coup derrière.

L’invasion zombie a touché toute la planète. Les USA, la France, et aussi la Suède. A Stockholm, un petit groupe de survivants perdure, ironie de l’histoire. Ils étaient développeurs de jeu vidéo. Ils avaient prévu de produire un jeu hyperréaliste de zombies. Et pour se mettre dans l’ambiance, Andy, le boss, avait organisé une session survie dans un bunker spécialement créé pour l’occasion dans l’immeuble de la boîte. Un bunker qui va servir pour de vrai. Et dont le pire ennemi n’est pas forcément à l’extérieur.

Olivier Péru est un solide scénariste de genre. Il en fait encore la preuve sur ce deuxième tome. Il ne fait pas que décliner son univers. Il propose aussi une véritable histoire singulière et inhabituelle. Le leader positif qui tente de sauver le groupe, c’est du déjà vu. Peru tente donc l’approche individualiste sociopathe. Un décalage fort bienvenu et qui fonctionne fort bien. Andy, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est un véritable sale type qui ne craint pas de mettre ses idées en application. Rien ne se passe comme prévu et c’est bien. Petit plus, le scénariste profite de l’album pour livrer une petite info sur les zombies de son monde. Il établi une classification entre deux types. Il faudrait relire les autres albums pour voir la cohérence, mais là encore, sa proposition fait sens.

Pour ce qui est du dessin, je suis moins enthousiaste face au dessin d’Arnaud Boidron que je ne l’étais pour celui de Nicolas Pétrimaux. Mais pour autant, Boudoiron réalise tout sauf une mauvaise prestation. Il crée de belles ambiances et son travail de l’encrage creuse les visages donnant l’impression de voir évoluer de véritables survivants qui éprouvent la plus grande difficulté à poursuivre leur chemin. La finesse de son trait apporte une certaine distance qui fait plutôt écho à la froideur du personnage principal. Un choix de dessinateur pertinent donc.

Une bonne aventure solo pour qui n’a jamais rien lu de la série Zombie, des petits plus qui feront plaisir aux fans de la première heure, ce deuxième tome de Zombies Néchronologies est donc une réussite dans son genre. Péru continue de creuser son univers et nous, lecteurs, ne demandons qu’à ce qu’il continue.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

16.75/20

Zombies néchronologies tome 2_ planche

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s