Alice Matheson tome 1- Jour Z (Vendredi Chronique)

Alice Matheson tome 1

Série: Alice Matheson
Tome: 1
titre: Jour Z
Scénariste: Jean-Luc Istin
Dessinateur: Philippe Vandaële
Coloriste: Jean Bastide
Editeur: Soleil
Collection: Anticipation

 

Nouvelle série concept chez Soleil. Oui, encore une. Je suis un peu déçu, en fait, parce que j’aurai vraiment apprécié que les deux auteurs restent à la barre, au vu de leur travail sur cet album. Enfin… Cette série sortira un tome tous les trois mois, le fonctionnement en teams d’auteurs est donc assez logique. Laissez-moi vous montrer ce que propose la série.

Alice Matheson est infirmière. Elle travaille dans un grand hôpital londonien. Mais elle est assez particulière, dans son genre. Alice est une tueuse en série. Elle profite de sa position auprès des malades incurables pour les euthanasier. Cela lui procure le sentiment de vivre pendant quelques instants, ce qu’elle ne ressent en aucune occasion. Mais le jour où sa victime se relève pour l’agresser, Alice se retrouve prise au cœur d’une nasse dont elle aura du mal à sortir.
L’idée de départ est vraiment très intéressante. J’ai vraiment beaucoup aimé ce personnage de femme tueuse en série. Il possède un véritable potentiel d’histoire. Istin met bien en scène le caractère sociopathe d’Alice, elle est vraiment très crédible. En fait, je pense qu’elle aurait eu le potentiel pour tenir une série à elle toute seule. Une série bien noire, mais décalée. Des tueuses, c’est pas si courant.
Mais donc, Istin trouble notre anti-héroïne par ce qui serait son opposé, son ennemi intime, le zombie. Ce mort qui ne le reste pas. Et les deux ensemble fonctionnent bien. Alice est mise en danger par ces évènements qui amènent sa hiérarchie à s’intéresser un peu trop à elle. Et puis, des soldats à chaque couloir, ça limite les occasions de tuer des gens… On va voir ce que donne le mélange sur la durée, mais pour ce premier tome, on entre bien dans l’histoire. Il y a une bonne dose de révélations, de pistes à suivre. Le rythme est bon, on a envie d’en lire un peu plus.

C’est aussi grâce à Philippe Vandaële, que je découvre pour la première fois. Il a un dessin dynamique, fin, qui n’est pas sans me rappeler l’Alberto Varanda de ses débuts. Il propose par ailleurs un encrage assez intéressant, qui contribue bien à nourrir l’ambiance sombre de l’intrigue.

Quelques regrets, donc, pour les tomes à venir, mais finalement assez peu sur cet album-ci. Le duo revient pour le tome 2, je pense bien être présent pour voir comment le scénariste continue de développer sa terrible héroïne.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?
15.5/20

AliceMatheson T1.indd

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s