Sillage tome 17- Grands froids (Mardi Chronique)

Sillage tome 17

Série: Sillage
Tome: 17
Titre: Grands froids
Scénariste: Jean-David Morvan
Dessinateur: Philippe Buchet
Editeur: Delcourt
Collection: Néopolis
Date de publication: Septembre 2014

 

Et voilà, je suis à jour. Ceci est le dernier Sillage en date, j’ai donc lu toute la série. Je rassure les fans éventuellement inquiets, la série n’est pas terminée. Un nouvel opus est en préparation, tout va bien de ce côté là. Mais j’aime bien être à jour sur de longues séries comme celle-ci. Ca veut dire que vous pouvez lire TOUTES les chroniques de TOUS les albums. J’aime bien l’idée.

 

Navïs va donc remplir la mission secrète que souhaitait lui confier le Magister avant que le convoi ne soit pris en otage. Mais cette mission tombe-t-elle au bon moment? Car c’est sur la planète de Clément Vildieu, l’homme qu’elle a aimé, avec lequel elle… Bref, Navïs accepte, espérant pouvoir obtenir un peu plus que l’espèce de trophée souhaité par le Magister. C’est donc seule, qu’elle se rendra sur la planète. Sans Bobo, sans Snivel. Mais pas sans alliés.

 

Le seul défaut de cet album, autant vous le dire tout de suite, c’est sa couverture, qui ne représente en rien le contenu de l’album. Pardon… Il y a Clément Vildieu, on est sur sa planète, d’accord. Mais c’est tout. Point de traque dans la neige au programme.

Mais en dehors de ça, j’ai donc passé un bon moment de lecture. Jean-David Morvan ramène son héroïne sur les traces d’une de ses premières missions, j’aime beaucoup l’idée. Ce petit retour en arrière renforce l’idée que nous sommes bel et bien dans un univers global, et non dans une sorte de fuite en avant de planète en planète. Navïs va prendre du temps pour elle, pour explorer certains de ses choix et certaines révélations qui viennent de lui être faites. J’adhère complètement. D’autant que l’univers de Tri-JJ 768 est vraiment plaisant à retrouver, cette sorte de Paris steampunk me plaît beaucoup.

Et Philippe Buchet donne une très belle consistance à ce monde, à sa technologie. Fiable, solide, il est un véritable plus pour cette série, un partenaire sur lequel le scénariste peut pleinement se reposer pour faire vivre ses idées.

 

On continue le voyage! Surtout vu la conclusion que nous a concocté Morvan dans ce dix-septième tome, je veux en savoir plus moi! J’ai hâte que le prochain sorte. Après tant d’années de publication, reconnaissons que le duo d’auteur a su préserver tout l’intérêt de sa série, chapeau bas.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

16.75/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s