Universal War Two tome 2- La Terre promise (Vendredi chronique)

Universal War Two tome 2

Série: Universal War Two
Tome: 2
Titre: La terre promise
Auteur: Denis Bajram
Editeur: Casterman
Date de publication: Septembre 2014

Mais pourquoi ais-je attendu presque neuf mois pour chroniquer un album issu d’une série dont je pense tant de bien? Je vous fais entrer dans les secrets du blog.
En fait, j’avais reçu de Casterman le PDF de l’album à sa sortie, pour en faire la chronique. Mais ce document était incomplet, et je n’ai pas réussi à obtenir la partie manquante. Refusant de faire une chronique sur une lecture incomplète, je n’ai pas donné suite. Mais du coup, j’ai rechigné à acheter un livre que j’avais déjà aux deux tiers lu, juste pour avoir la conclusion… Il a donc fallu que je tombe dessus en bibliothèque municipale pour que je puisse enfin compléter ma lecture et vous en proposer le commentaire.

Mars n’est plus, Mars a tout simplement disparu suite à l’attaque des étranges triangles noirs. C’est la sidération chez les cananéens. Théa, elle, est persuadé qu’il faut que Kalish lui-même intervienne pour guider ses descendants. Mais osera-t-elle prendre le risque d’un paradoxe temporel? Et que cachent réellement les triangles destructeurs?

Ben voilà, ça c’est fait, et je confirme avoir passé un aussi bon moment de lecture que sur les albums précédents. Théa, le personnage principal, fonctionne bien avec ses sautes d’humeur et son audace permanente. Sa capacité à remettre à leur place les cons est assez savoureuse. Elle représente donc vraiment une excellente clé d’entrée dans la série et dans l’histoire globale.
Parce que de ce côté là, Denis Bajram avance ses pions avec régularité et justesse, jouant toujours sur un équilibre subtil entre révélations et mystères. Ainsi donc, dans ce tome deux, on en comprend un peu plus sur ces mystérieuses attaques de triangle. Notez qu’on ne sait toujours pas ce que deviennent les planètes qu’ils entourent complètement. Les personnages sont convaincus que les planètes en question sont détruites, je note juste que l’auteur ne nous fournit à nous lecteur, aucune confirmation de ce fait hors de l’intrigue. Moi je parie sur des téléportations de planète, ce qui me semble cohérent avec les révélations faites dans cet opus. Notons que j’ai aussi beaucoup apprécié la séquence sur les paradoxes temporels. J’aime toujours quand Bajram vient jouer avec ces concepts de science-fiction pure.

On parle un peu du dessin maintenant? L’auteur est toujours aussi à l’aise, en fait, je n’ai trop rien à dire et à redire sur son travail. On sent que l’artiste a pleinement gagné en maîtrise, que son trait se fait plus épanoui, moins resserré que sur UW1. Les planches respirent, sont lumineuses. Du grand spectacle.

Bon, si vous n’avez pas encore lu ces guerres universelles, qu’attendez-vous donc? C’est de la belle science-fiction, intelligence et jamais chiante. Le parfait équilibre pour toucher un large public, des plus exigeants aux plus souples. Rejoignez l’univers Universal War (et lisez donc la 1 pour venir au plus vite à la 2).

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

18.5/20

Universal War Two tome 2_ planche

Une réflexion sur “Universal War Two tome 2- La Terre promise (Vendredi chronique)

  1. C’est une série remarquable. Il est rare de voir une saga conserver une telle qualité sur la durée. Au plaisir de te relire…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s