Exauce-nous (Lundi One-shot)

Exauces-nous

Titre: Exauce-nous
Scénariste: Pierre Makyo
Dessinateur: Frédéric Bihel
Editeur: Futuropolis
Date de publication: Septembre 2008

 

Mais, où avais-je découvert cet album? Il était présent dans ma liste de livres à emprunter en bibliothèque, mais qui avais bien pu me le faire découvrir? Je ne savais plus, mais je ne me suis pas laissé embêter par de telles considérations. J’ai pris ce livre quand je l’ai trouvé en bibliothèque, en me disant que je pourrai avoir une bonne surprise. Ce fût le cas.

Léonard est balayeur dans un théâtre. Il est simple d’esprit, selon certains, taré, selon d’autres. A tout un chacun, il pose la même question: « as-tu vu celle que je cherche »? Pas évident d’entretenir des relations sociales, mais pourtant Léonard y parvient. C’est au sein du bar que fréquente les gens autour du théâtre. Et parmi eux il y a Frank, auteur en mal d’écriture, qui réalise que Léonard est un formidable sujet. Parce qu’il a une vie mystérieuse à souhait, et parce qu’il semble que des phénomènes étranges se passent autour de lui…

Cet album est indéniablement à part. Il y a un croisement d’ambiance assez inhabituel qui lui confère une tonalité vraiment unique. Et c’est Léonard qui est au centre de tout cela. Il y a deux trames, autour de ce personnage. Il y a son histoire personnelle, sombre, glauque. Une explication au traumatisme subit par Léonard. Et puis, il y a ce don qu’il a. Quelques mots suffisent, « ça se passe ». Et certaines choses adviennent. Frank l’a repéré, l’a compris. Et ça donne une dimension fantastique, sans jeu de mots, à Léonard. Une profondeur, une autre dimension. Ce personnage, on apprend à l’aimer autant que Frank. Parce qu’il est naïf, bon, parce que c’est une victime de la folie des hommes. Pierre Makyo nous fait rêver au milieu du cauchemar. N’est-ce pas une sacré réussite?

A ses côtés, il y a donc Frédéric Bihel. Ce dessinateur a véritablement le sens des personnages. Il sait les dessiner de sorte à ce qu’on les aime. Léonard prend une dimension supplémentaire, sous son crayon. Sous ses couleurs aussi, parce qu’à mon sens, c’est la grande force de cet auteur, la maîtrise des couleurs. Il y a une unité évidente dans son dessin qui ne fait que renforcer le récit.

Evidemment, j’ai laissé des intrigues de côté, dans cette présentation de l’album. Il y a plein de choses autres à picorer, plein de petites intrigues plaisantes à suivre.
Mais bon, c’est un petit coup de coeur cet album, alors je ne vise pas l’exhaustivité. Juste à vous donner envie de l’ouvrir à votre tour.

ET SI ON DONNE UNE NOTE?

17/20

LA BLOGOSPHERE EN PARLE

Noukette

Exauces-nous_ planche

Publicités

2 réflexions sur “Exauce-nous (Lundi One-shot)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s