La guerre des étoiles (Jeudi Comics)

La guerre des étoiles

Titre: La Guerre des Etoiles
Scénariste: Jonathan W. Rinzler
Dessinateur: Mike Mayhew
Coloriste: Rain Beredo
Editeur VO: Dark Horse Comics
Editeur VF: Delcourt
Date de publication VF: Novembre 2014
D’après l’oeuvre de Georges Lucas

La Guerre des Etoiles, vous connaissez, évidemment? En fait, non, vous ne la connaissez pas. Pas celle-ci en tous cas. Et pas sous cette forme. Dark Horse Comics a décidé de mettre en image le scénario originel de Georges Lucas, celui qui fût retravaillé pour aboutir au Nouvel Espoir que l’on connaît. Une version à la fois familière et pourtant sacrément différente. Venez découvrir en quoi.

 

Le Nouvel Empire s’est assuré que les Jedi-Bindu, protecteurs de l’ancien empereur, soient massacrés. Il a pour cela été soutenu par une secte concurrente, les siths, qui ont mené les combats contre leurs ennemis ancestraux. Pourtant, il reste des Jedi. Kane Starkiller est l’un d’eux. Le jour où son plus jeune fils est tué dans une embuscade Sith, il décide de ramener son aîné Annikin auprès d’un autre survivant de la guerre, le Général Luke Skywalker afin qu’il fasse de lui son padawan, son apprenti. Mais Skywalker est aussi impliqué dans la défense d’une planète qui entend résister au nouvel Empereur. Le Général Vador déploie une gigantesque station orbitale de combat en ce sens.

 

Des noms connus, n’est-ce pas? Et pourtant, dans des positions tellement différentes… Ce récit reprend globalement ce qui aurait du être le premier film avant modifications. On a donc une intrigue très riche, qui se déploie sur huit épisodes. Globalement, le récit est appréciable en lui-même. Il y a quelques éléments un peu dissonants, qui manquent d’explications, mais ça passe pourtant. La position du Sith Valorum, par exemple, est assez incompréhensible.
De fait, ce scénario développait peu l’opposition entre les deux clans de guerriers. Les films mettront beaucoup plus l’accent sur la dualité du côté obscur et du côté lumineux de la force. Si la Force est toujours associée aux Jedi, rien n’est explicitement expliqué pour les Siths, qui pourtant semblent assez proche de leurs adversaires. Pourquoi s’affrontent-ils, on ne le sait pas. Ca manque un peu de liant, tout de même. Pour le reste, le scénario fonctionne plutôt bien. Dark Vador n’est plus l’un des grands méchants, il a un rôle secondaire mais conserve quand même une certaine aura dans cette histoire. Il n’y a plus de liens directs entre les héros et leur némésis, comme l’était Anakin/ Vador. Annikin Starkiller tient beaucoup au Luke de la trilogie cinéma, Et Luke Skywalker tiendrait plus d’un Obiwan Kenobi version Attaque des clones, en plus mâture. Il y a décalage. Quelques personnages secondaires sont rajoutés, et Yann Solo ne fait qu’une apparition tardive (en colosse verdâtre qui fonctionne bien graphiquement) de même que Chiktabba. Oui, parce que l’éditeur français a fait le choix de d’adopter les noms francisés des personnages afin de gagner un peu en potentiel de nostalgie.

Pour la mise en image, Dark Horse a fait appel a un dessinateur au trait réaliste, voir photographique, Mike Mayhew. Le choix s’avère des plus agréable. On a bel et bien l’impression de suivre un film. Les couleurs de Rain Beredo accompagnent fort bien cette intention. Mayhew est juste réaliste comme il faut. C’est à dire qu’il n’hésite pas à sacrifier parfois un peu en précision pour gagner en dynamique ou en ambiance. Ce n’est pas un forcené de la ressemblance parfaite, et on peut apprécier cela. On ne se sent pas guindé, au fil des pages.

 

Scénario uchronique, donc, une version à la fois originale et hors de propos d’une saga mythique. Il n’y aura pas de suite, évidemment, à ces épisodes, à ce recueil. Parce que Georges Lucas a fait d’autres choix, que Luke est devenu un jeune fermier bouseux et Han Solo un personnage de premier plan. Et parce que décidément, Dark Vador a nettement plus de prestance que le Général Vador prévu à l’origine. Globalement, on ne peut qu’apprécier tous les choix fait par le réalisateur. Mais cette lecture s’avère tout de même des plus appréciables.

La guerre des étoiles_ plancheLogo top bd16/20

Publicités

3 réflexions sur “La guerre des étoiles (Jeudi Comics)

  1. C’est original comme concept ! Ça me donne envie de lire ça, plus par curiosité que par véritable intérêt.

    Par contre, pourquoi franciser les noms de certains et pas d’autres ? « Tueur d’étoiles » et « Marcheur de ciel » ça allait pas ? 😀

  2. Ca, sur la francisation, faudrait demander aux adaptateurs originels du premier film. Mais en effet, certains noms sont eux restés intacts… En même temps, on parle de la plus belle faute de traduction, avec un film qui aurait du s’appeler Les guerres de l’étoile. ^^

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s