L’homme montagne (La BD de la Semaine)

L'homme montagne

Titre: L’homme montagne
Scénariste: Séverine Gauthier
Dessinatrice: Amélie Fléchais
Editeur: Delcourt
Date de publication: Mars 2015

 

Un nouveau Séverine Gauthier? A propos duquel les premiers retours de blogueurs sont unanimes? Comment pouvais-je rater cela? C’était juste impossible. Coup de chance, je trouve à peine un mois après sa sortie, l’album en bibliothèque. J’ai sauté sur le livre en faisant peur aux bibliothécaires pour m’assurer de l’avoir. Un peu too much? Non, je ne crois pas.

Un grand-père et son petit-fils. Le vieil homme souhaite partir pour son dernier voyage. Les montagnes sur son dos et sa tête lui pèsent lourd désormais, trop lourd. Mais le petit garçon souhaite à tout prix aider son grand-père et pour cela, il veut aller chercher le vent le plus puissant, pour qu’il pousse le vieil homme sur son chemin. C’est le premier voyage seul du petit garçon. Il sera long, animé, instructif, poétique. Le chemin d’une vie en devenir.

Bon, je ne suis pas nécessairement super valorisant sur le résumé que je fais de l’histoire, j’en ai conscience. Mais comme tous les scénarios écrits par Séverine Gauthier à destination de la jeunesse, ce livre est une petite expérience qui se vit plus qu’elle ne se raconte. Il faut lire l’album, prendre le temps, savourer chaque page, réfléchir presque à chaque case au sens caché voulu par l’auteure. Il faut admirer cette capacité qu’elle a à parler autant aux enfants qu’à leurs parents. Les double sens, les interprétations, sont légions, et sont toutes sublimes à faire. Du plus petit des personnages, à l’histoire dans sa globalité, il y a à comprendre, à penser, à s’émerveiller. C’est de la bande dessinée intelligente, brillante. Mais pas que. C’est subtil, c’est délicat, c’est un peu fou… Je continue où vous avez compris que cet album est un incontournable, même pour un adulte? Ah pardon, j’oubliais même de vous expliquer de quoi ça parle. Mais en même temps, ça traite tellement de sujet, et tellement simplement… Ca parle de la naissance d’un homme, de ce passage de l’enfance à l’âge adulte, du poids des années qui passe, de l’importance des racines… Et j’en oublie encore je suis sûr.

Je vous parle un peu des dessins, peut-être, histoire d’enfoncer le clou? Je découvre Amélie Fléchais, et une fois encore, Gauthier montre qu’elle sait magnifier le travail d’illustrateurs pour proposer de superbes bandes dessinées. Le dessin de Fléchais est autant démonstratif qu’allégorique. Il est léger, fin, délicat. Simple mais puissant. Avec des couleurs savamment étudiées, ou je soupçonne plutôt, pensées et sublimées. Mais vous allez encore croire que je m’emporte, ce qui serait fort dommage. L’alliance du propos et du dessin est parfaite.

Pardonnez-moi de ne pas être mesuré. Séverine Gauthier fait clairement partie de mes références en termes de scénaristes de bande dessinée. En bd jeunesse, c’est même pour moi LA référence de ce qui se fait de mieux aujourd’hui. Elle traite les enfants avec intelligence, les adultes avec respect, et nous fait toujours découvrir de superbes artistes. J’attends d’avance le prochain, tout en souhaitant qu’elle prenne son temps pour continuer à nous livrer de si belles histoires, si bien construites.

Une lecture que je partage, aujourd’hui avec Marion Pluss et Stephie.

LA BLOGOSPHERE EN PARLAIT AVANT NOUS

Moka

Noukette

Oncle Fumetti

L'homme montagne_ planche

BD_de_la_semaine_BIG_red

Cette semaine, on se retrouve chez Jacques, cliquez sur le logo pour retrouver les autres titres de la semaine

Logo top bd

18.5/20

Publicités

19 réflexions sur “L’homme montagne (La BD de la Semaine)

  1. Pingback: L’homme montagne – Gauthier / Fléchais – Mille et une Frasques

  2. Un très beau billet ! Je suis ravie d’avoir partagé cette lecture avec vous deux 😉

  3. Pépite parmi les pépites ! Je partage ton admiration pour cette scénariste et je suis ravie de la découverte du joli talent d’Amélie Fléchais ! Magique !

  4. noté après l’article de Noukette, il est enfin en nouveauté à la biblio! je vais faire une descente sans tarder!!

  5. Wahou, déjà : j’adore la couverture, je la trouve magnifique ! Et ensuite : comment je vais faire pour ne pas acheter cette bd après cette chronique ? Tu me donnes TROP envie de la lire et de découvrir Séverine Gauthier. Je ne lis pas de littérature jeunesse (encore moins des BD jeunesses) mais là je crois vraiment que je pourrais me laisser tenter ! J’irai jeter un oeil en magasin, ça a l’air vraiment terrible !

    Bises, et merci pour la découverte !

  6. Je pense que ça pourrait me plaire, comme genre de BD. Comme je le disais à l’instant chez Stéphie, cela me paraît être un peu dans le même esprit qu’Abélard.

  7. Pingback: Top 10 2015: Les one-shots Franco-belge | Les Chroniques de l'invisible

  8. Pingback: Top 10 2015: Les albums jeunesse | Les Chroniques de l'invisible

  9. Pingback: L’homme montagne | Bedea Jacta Est

  10. Pingback: L’épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur, Séverine Gauthier, Clément Lefèvre, Soleil | Les Chroniques de l'invisible

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s