Southern bastards tome 1- Ici repose un homme (La BD de la Semaine)

Southern Bastards tome 1

Série: Southern Bastards
Tome: 1
Titre: Ici repose un homme
Scénariste: Jason Aaron
Dessinateur: Jason Latour
Editeur VO: Image Comics
Editeur VF: Urban Comics
Date de publication VF: Mars 2015

Urban comics souhaite mettre un gros coup de projecteur sur sa gamme Urban Indies, ces titres un peu décalés, issus d’éditeurs qui ne soient pas DC Comics et ses figures emblématiques super-héroïques. C’est ainsi que j’ai reçu le premier tome de Southern Bastards, que j’avais honnêtement délaissé en Mars, sans vrai bonne raison. J’ai lu, pour voir. Et vous vous doutez bien que si je vous le propose aujourd’hui, c’est parce que cet album ne m’a pas laissé indifférent.

Earl Tubb doit revenir dans la maison de son enfance. Son oncle qui l’occupait depuis la mort de son père est parti en maison de retraite, il va falloir vendre la baraque. Mais Earl n’avait pas envie de retrouver ce foutu patelin rempli de rednecks sans autre horizon que leur équipe de football américain. Sauf qu’il vient quand même. Et que comme son sheriff de père avant lui, il ne peut pas s’empêcher de mettre le nez dans les emmerdes.

Jason Aaron, c’est le scénariste de Scalped, la série qui me demande des mois pour digérer ma lecture tant le scénario est violent. Ce premier tome de Southern Bastards est de ce niveau là. Aaron y explore encore la sale gueule de l’Amérique en replongeant dans son Sud natal, chez les péquenauds. Et autant vous dire que ça défouraille encore une fois, qu’il distribue les baffes sans retenue. Même sur son personnage principal, qui est franchement con sur les bords. Il sait qu’il fait n’importe quoi, il sait qu’il devrait partir sans se retourner, mais il plonge dans les ennuis avec un panache magnifique. Et qu’est-ce que j’ai aimé la critique sur la « consanguinité » des petites villes perdues, sur l’étroitesse de vue de ses habitants qui n’iront jamais ailleurs et qui surinvestissent leur quotidien minable. Ca me rappelle tellement de personnes que j’ai pu connaître… Et encore, ils sont loin du niveau des personnages d’Aaron… Rajoutez à cela une petite dose de piété filiale, et vous aurez un excellent cocktail. Amer, mais passionnant.

Jason Latour est le dessinateur qui accompagne Jason Aaron. Je ne l’avais jamais lu mais il fait là une superbe proposition. Il y a de la distance dans son trait, un désir d’être précis mais sans tout montrer de ce qu’il représente. Un effet de filtre se crée, qui permet de donner corps à l’univers décrit, tout en instaurant un pas de côté fort bienvenu au vu de la cruauté de l’histoire. Le bon artiste, au bon endroit.

J’espère vous avoir donner envie de lire Southern Bastards. Sachez qu’il est vendu à 10€ seulement et ce jusqu’à la fin du mois de Juin, dans son édition normale, couverture cartonnée. Un must-have du comic-book qui fout en colle plein les dents.

 Southern Bastards tome 1_ plancheBD_de_la_semaine_BIG_redLogo top bd18/20

Publicités

16 réflexions sur “Southern bastards tome 1- Ici repose un homme (La BD de la Semaine)

  1. Allez hop, convaincue ! J’en avais entendu parler de loin, mais je ne savais pas trop si cette bd me tentait. Ta chronique est bien faite et je pense bien me procurer cette BD la prochaine fois que j’irai en librairie ! Et puis, son prix est quand même très sympa 😉

  2. Le comics, ce n’est pas que du super-héros. Blankets, Habibi, c’est du comics aussi ^^
    Il y a plein de genres à découvrir, plein d’auteurs qui proposent des histoires passionnantes et exigeantes.
    Dont celle-ci

  3. J’ai hésité pour ça, un peu, hier soir. Mais l’album est très fort, alors je me suis dis que j’allais venir vous chatouiller un peu ^^

  4. la couverture ne me donne pas du tout envie, cette violence … ce rouge .. mais ta chronique si ! On verra si j’ai l’occasion de le trouver !

  5. En effet, ça peut donner envie de découvrir quelque chose de différent 😉

  6. Pingback: Southern Bastards, tome 1 : Ici repose un homme | Le Bibliocosme

  7. Pingback: Top 10 2015: Les comic-books | Les Chroniques de l'invisible

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s