Blueberry tome 10- Général « Tête Jaune » (Samedi Classique)

Blueberry tome 10

Série: Blueberry
Tome: 10
Titre: Général « Tête Jaune »
Scénariste: Jean-Michel Charlier
Dessinateur: Jean Giraud
Editeur: Dargaud
Date de publication: Octobre 1971

 

Quand je sélectionne les lectures que je vais vous proposer, j’ai deux réservoirs principaux. Les bibliothèques municipales rennaises, et donc la pile de livres que j’emprunte, et les nouveautés reçues des éditeurs. Ce qui laisse fort peu de place au contenu de ma propre bibliothèque et aux albums qui y restent encore. Ce qui est le cas de ce Blueberry, et ce qui explique que j’ai tant tardé à en faire l’article. Pour tout dire, le tome 11, que j’ai emprunté, est déjà chroniqué. Petit secret de fabrication…

 

Blueberry a été obligé de partir en campagne contre les Cheyennes sous les ordres du général Allister, qui refuse d’entendre les promesses faites par le lieutenant aux indiens. Il a des objectifs politiques à tenir, alors les indiens seront combattus. Mike suit en essayant de sauver la situation. Parce que si les indiens sont menacés d’un pur massacres, les hommes d’Allister ne sont pas à l’abri d’êtres pris à revers. Difficile de sauver toute une troupe que la folie meurtrière d’un chef met en danger.

 

Très bel album, très belle histoire, que ce dixième tome des aventures de Blueberry. C’est un affrontement permanent entre deux profils de la conquête de l’Ouest, Mike qui veut qu’on respecte les indiens, Allister pour qui ils ne sont qu’un obstacle à balayer à coup de fusils et de canons. Chaque étape de cette campagne voit l’affrontement inégal des deux hommes. Mike n’est pas le chef, il ne décide pas. Il profite des situations, il joue la franchise envers et contre tout, tout ça pour essayer de sauver le plus de vies possibles. Jean-Michel Charlier livre là une superbe histoire. Allister y apparaît comme une pure ordure chez qui rien n’est à garder, mais le pire, c’est que le personnage est vraiment crédible. Le mariage contre nature entre la politique et le militaire, peut donner de tels personnages, l’Histoire en a connu. Rajoutez à tout ça une pression très forte qui pèse sur les soldats, une course-poursuite haletante du début à la fin de l’épisode, et vous aurez un des meilleurs albums de la série.

Avec cette superbe histoire, vient un grand dessin. Giraud maîtrise complètement son sujet, et il livre des planches d’une grande clarté alors même que les scènes se passent de nuit, sous la neige, dans le feu de la bataille. Je ne sais pas comment il vivait les demandes de son scénariste, mais sa retranscription en est impressionnante.

 

Le tome onze est chroniqué, on va donc revoir du Blueberry plus souvent dans ces colonnes. Mais au vu de la qualité des albums de la série, il serait vraiment dommage que vous vous en teniez à l’écart. Classique, oui daté, surement pas!

Logo top bd
17.75/20

Publicités

4 réflexions sur “Blueberry tome 10- Général « Tête Jaune » (Samedi Classique)

  1. Je vais être un peu provocateur: Moebius me désintéresse totalement, je n’ai rien aimé de ce que j’ai lu de cette partie de l’oeuvre ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s