Fox-boy tome 1- La nuit du renard (Jeudi Comics)

Fox-Boy tome 1

Série: Fox-boy
Tome: 1
Titre: La nuit du renard
Auteur: Laurent Lefeuvre
Editeur: Delcourt
Date de publication: Septembre 2014

Un auteur rennais, un super-héros rennais… Et je n’avais même pas pris le temps de m’y intéresser. Par crainte, je l’avoue. Je suis sceptique quant à la qualité proposé par pas mal d’auteurs qui prétendent faire du comic-book de super-héros à la française. Mais En ce mois de Mars, le salon du livre de Rennes accueillait l’auteur de Fox-Boy, alors je me suis dit qu’il était temps de se rencontrer. Prendre le temps de papoter pendant une dédicace, et lire ensuite le livre acheté. Oser, dès fois qu’on tombe sur une bonne surprise.

 

Pol Salsedo est lycéen, un élève brillant mais pas forcément très sympathique, dans le meilleur lycée publique de Rennes. Disons-le, c’est un con, qui ne craint pas de harceler ses camarades les plus faibles via les réseaux sociaux. Sauf qu’il y a des copains de classe à ne pas fâcher, le genre à être bien plus costaud que vous et à vous péter la gueule par exemple. En tentant d’échapper à un de ces vengeurs, Pol se retrouve dans l’antre d’un étrange fakir qui va faire de lui quelque chose d’autre… Un renard-garou. Dérouté d’abord, Pol fini rapidement par voir le potentiel de célébrité de tels pouvoirs…

 

Bonne découverte que voilà! Voici un album qui met à bas tous mes préjugés sur le super-héros à la française. Laurent Leufeuvre parvient à un double exploit. D’abord, il maîtrise réellement les codes du genre. Et ensuite, il parvient à rendre cela crédible dans un environnement qui nous est familier.

Encore que, sur ce dernier point… Est-ce New York qui nous semble exotique et inconnu, rendant acceptable la présence de super-héros? Ou est-ce que toute ville est un ailleurs possible? Peut-être que pour vous, lecteurs de Haute-Saône, de Normandie, de Gironde, Rennes représente un ailleurs exotique? En tous cas, je dois bien reconnaître que même pour moi qui habite Rennes, ça fonctionne. C’est peut-être la force de Lefeuvre. Les codes sont tellement bien maîtrisés, que finalement, il est évident que Fox-Boy est un comic-book de super-héros. On n’a même pas besoin de se poser la question.
Fox-Boy est un personnage unique. On sent les différentes inspirations, la jeunesse d’un Spider-Man des origines, le côté cynique d’un Tony Stark à ses débuts. L’auteur aime les super-héros, cela se sent. Mais ce ne sont que des pistes d’influences, je le redis, le personnage fonctionne très bien en l’état. Oui, ses origines sont un peu obscures, mais finalement, ce n’est pas ça qui est important. Ce qui compte, c’est ce que l’auteur souhaite nous dire, à travers le genre qu’il exploite. Et c’est un portrait acide de la jeunesse, qu’il nous offre avec Pol Salsedo. Un jeune de son époque, tellement rongé de l’intérieur qu’il en devient totalement égocentrique. Compensation à l’extrême. Mais le fruit n’est pas pourri, il a du potentiel. Ces pouvoirs, c’est une opportunité pour Pol d’agir différemment. Même si ce n’est pas le cas pour le moment. Mais cela viendra sans doute. Lefeuvre semble introduire un antagoniste qui personnifie bien mieux l’alliance de l’égocentrisme et de la perversion. Si Lefeuvre respecte les grandes lignes du genre, et je sais qu’il le fait, c’est aussi un pas de deux entre ces antagonistes qui permettra au héros d’évoluer, de se rendre compte de qui il est, et de qui il pourrait être.
Autre aspect que j’ai aimé sur cette histoire, c’est l’absence de bretonnisme à outrance (et pourtant le personnage fût créé pour un magazine bretonnisant). Désolé Laurent, je suis pas un natif du cru et suis donc un jacobin assez patenté. J’aurai détesté Hermine Boy. Là, ce n’est pas le cas. On sent un personnage principal qui vit réellement au cœur de son époque et de sa ville, mais ce n’est pas un message militant qui nous est proposé. Fox-Boy pourrait être parisien comme berrichon. Et ça, ça me convient. Reconnaître les lieux devient un petit plus pour ceux qui fréquentent ces quartiers.

Passons maintenant au dessin. Là aussi, je suis souvent déçu, et là encore, ce n’est pas le cas avec Fox-Boy. Encore une fois, l’auteur a des références et ça se voit. Et comme je pense que c’est Will Eisner, sa référence, on se dit qu’il y a pire modèle. Ses planches sont dynamiques. Elles ont un petit goût des années 70, mais on ne ressent pas le poids des années. Des références, certes, mais des références digérées et assimilées.

 

Voilà, ça y est, le super-slip à la française, j’aime ça. Le tome deux est prévu pour Octobre prochain, je dois bien dire que je serai ravi de me l’acheter. Il y a du potentiel, il y a un artiste solide à la manœuvre. Ca peut fonctionner et donner ses lettres de noblesse à la vision française du genre.

LA BLOGOSPHERE EN PARLE

Le bibliocosme

Fox-Boy tome 1_ plancheLogo top bd16.5/20

Publicités

8 réflexions sur “Fox-boy tome 1- La nuit du renard (Jeudi Comics)

  1. Ca alors !
    Merci moult pour cet article ! Et dire que vous ne vous êtes même pas présenté (j’ai bien une petite idée, sur qui vous êtes, habitant du quartier de Villejean ?).
    Content que ce premier tome sobre en action vous ai plu : le tome 2 va être 10 fois mieux (au moins !)

  2. Ah ah, raté Laurent, ce n’est pas la bonne personne à qui tu penses. Moi je suis celui qui était présent à la conf, grand brun à lunettes noires. Yaneck, copain de François Ravard.
    Je dois dire que je ne m’étais pas présenté comme blogueur, en effet… Pour une fois, je n’y avais pas pensé, mais je ne pensais pas que tu connaissais mon blog…

  3. Connaître un blog est une chose… connaître le physique de son auteur en est une autre ! Et tu veux dire « ami de François BELVAIRE », non ?
    On parle bien du même bonhomme, en fait (toi!).

  4. Alors, non, pas tout à fait.
    François RAVARD était ton voisin de dédicace le samedi. ^^
    Hervé Beilvaire est en effet un pote lui aussi. ^^

    Bon, autrement dit, faudra se reprendre un pot à l’occasion pour refaire les présentations en bonne et due forme. Vu qu’il doit y avoir moins de 5 kilomètres entre nos deux domiciles, je pense que ça peut se faire ^^

  5. Coup de cœur perso aussi, des points à approfondir et à découvrir, donc un bon tome d’introduction 🙂

  6. Pingback: Fox-Boy, tome 1 : La nuit du renard | Le Bibliocosme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s