Sables noirs (Lundi One-shot)

Sables noirs

Titre: Sables noirs
Auteur: Troubs
Editeur: Futuropolis
Date de publication: Mars 2015

Dans la production Futuropolis, je suis tout particulièrement fan des albums reportages. C’est un genre que j’aime beaucoup pour tout ce qu’il me permet d’apprendre. Récemment, l’éditeur avait un peu moins alimenté le genre, je ne pouvais donc pas passer à côté de cet album là.

Une résidence artistique au Turkmenistan, l’auteur de bande dessinée Troubs ne pouvait passer à côté d’une telle proposition. Trop amoureux de voyage et de rencontres. Le voilà donc parti pour réaliser une adaptation de Prévert en turkmen, illustré par un dessinateur du cru. Mais l’auteur va découvrir qu’il n’est pas facile pour un étranger de visiter une telle dictature.

Il y a des pays qui assurent des dépaysements immédiats. Surtout les dictatures. Guy Delisle Avait raconté la Corée du Nord et la Birmanie, voici donc une nouvelle destination totalitaire à découvrir, le Turkmenistant. Statues gigantesques, dictateurs de carton pate, culte du chef déraisonnable, peuple pressuré, les caractéristiques de ce régime sont malheureusement banales. Ressemblant à trop d’autres pays. Ce qui change, sans doute, dans le cas présent, c’est l’implication forte de la France, via les entreprises de Martin Bouygue. L’entrepreneur français assure les constructions utiles et inutiles du pays, en prétendant que le business favorise la démocratie en permettant aux ONG et institutions françaises de prendre pieds dans le pays par leur entremise. On aura du mal à me convaincre. Parti pris politique de ma part, ou constat que les supposés progrès démocratiques dans ce pays sont tellement ridicules qu’ils tiennent avant tout de l’alibi?
Troubs fait en tous cas un bon guide, sa résidence lui permet de bien appréhender les différentes problématiques du pays. et il parvient aussi bien à nous les faire comprendre.

Pour nous faire vivre son histoire, Troubs mêle agréablement dessin de bande dessinée et carnets de croquis. C’est vivant, dynamique. Il a opté pour une utilisation du noir et blanc exclusivement qui lui va vraiment bien. Je suis plutôt client de la couleur, dans ce genre d’ouvrages, mais il y a une adéquation entre la technique et le propos qui est vraiment pertinente.

 

Un bon voyage, donc, instructif et pertinent, qui donne à comprendre un de ces pays dont au final nous autres français ne savons presque rien. Sables noirs est un bon choix pour qui veut voyager et s’instruire via la bande dessinée, en ce premier trimestre 2015.

 

Logo top bd16.5/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s