Valérian tome 5- Les oiseaux du maître (Samedi Classique)

Valérian tome 5

Série: Valérian
Tome: 5
Titre: Les oiseaux du maître
Scénariste: Pierre Christin
Dessinateur: Jean-Claude Mézière
Coloriste: E. Tranlé
Editeur: Dargaud
Date de publication: Octobre 1973

 

Valérian fait partie de ces séries emblématiques du franco-belge que je ne suis pas avec assiduité. Comme je ne l’ai pas en stock dans mes rayonnages personnels, je passe un peu plus souvent à côté. D’autant que cette série me questionne, de tome en tome. Comment aurais-je reçu ces albums si je les avais lus à leur sortie et pas quarante ans après?

 

En mission à travers l’espace, le vaisseau de Valérian et Laureline s’écrase sur un planétoïde doté d’atmosphère. Ils découvrent rapidement qu’ils ne sont pas les premiers, de multiples autres vaisseaux semblent s’êtres échoués avant eux. Une étrange organisation sociale semble s’être développée parmi les rescapés de ces naufrages. Tous semblent servir de concert un mystérieux maître qui guide ses esclaves grâce à une nuée d’oiseaux.

 

La façon dont Pierre Christin pose son intrigue m’étonne. Elle n’a rien d’habituel. Il lance directement son histoire une fois le crash passé, procédant à une introduction in media res, comme on dit, en plein dans l’action. De même, sa conclusion pourrait laisser à penser à une suite possible, mais n’en fournit pas la certitude. Quand on sait que cet album-ci n’a pas de liens avec le précédent, ça intrigue. C’est en tous cas inhabituel, comme façon de procéder.
Sinon, il faut bien reconnaître que le scénariste livre une intrigue à la Star Trek, comme je les aime, avec une réflexion à la fois sur les autres possibilités qu’aurait eu la vie pour se développer dans l’espace, et à la fois sur les idéaux de l’humanité. C’est très intelligent, très bien mené. La question de l’asservissement volontaire, notamment, est très bien posée. J’espère que suite il y aura à ces évènements.

Le dessin de Mézière ne me convainc pas totalement lui aussi. Je le trouve un peu inégal, sur cet album, notamment dans le traitement physique des personnages. Je n’arrive pas à déterminer quelle tête a réellement Valérian, au fil de ces pages. Et c’est dommage, parce que le travail produit est juste énorme, sur tout le reste du dessin.

 

Bon, je vais aller chercher le tome 6, pour voir si l’on continue l’intrigue. Mais je dois bien reconnaître que je ne suis toujours pas accroché à ces personnages, à cette série. Et je ne sais pas pourquoi…

Valérian tome 5_ planche

 Logo top bd16.5/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s