The Grocery tome 0- Before the Grocery (Mardi Chronique)

The Grocery tome 0

Série: The Grocery
Tome: 0
Titre: Before the Grocery
Scénariste: Aurélien Ducoudray
Dessinateurs: Guillaume Singelin, Valentin Seiche, Mikkel Sommer, Borris Mirroir, Run
Editeur: Ankama
Date de publication: Février 2015

 

The grocery, pour rappel, c’est la série qui vous montre la face réelle de l’American Dream. Celle qui pue et qui tue. Aurélien Ducoudray avait envie d’explorer l’histoire de certains de ses personnages, il a vu plusieurs artistes d’Ankama lui proposer leurs services pour mettre en scène ces petites pastilles temporelles. Voici donc Before the grocery. Et rassurez-vous, vous allez encore prendre de belles claques dans ces pages.

Ils ne sont encore que gamins, plus jeunes. Sixteen, Ice-T, Elliott et les autres. Mais déjà, ils sont les meilleurs copains, et déjà ils font en sorte de profiter à fond de leur quartier. Il y a une petite nouvelle dans leur groupe, une fille des quartiers riches. C’est possible ça?
Et le massacre de Waco, vous connaissez? Ces tarés millénaristes que le FBI du assiéger dans leur monastère forteresse? Une petite visite à l’intérieur, ça vous tenterait?
Et le rabbi Schlomo, l’amateur de pain Azyme, saviez-vous ce qu’il a traversé? Pourquoi aime-t-il tant le pain azyme, justement?
Et Washington, le courageux ex-GI meneur de révoltes? A-t-il toujours été à la hauteur de ses valeurs?
Et les flics de ce quartier paumé de Baltimore, ils ont quel regard sur ce qui les entoure?
Et la véritable histoire d’Ice-T, le colosse de la bande, êtes-vous sûrs d’être prêts à l’entendre?

 

Alors oui, évidemment, si vous n’avez jamais lu The Grocery, cette chronique ne vous concerne pas trop. Ce serait vraiment dommage de commencer par cet album, sans connaître les personnages ou les lieux évoqués. Même si vous pourriez être réceptifs aux thèmes d’Aurélien Ducoudray, vous perdriez une partie de l’intérêt de ces histoires. Allez donc lire les premiers tomes d’abord, le plaisir de lecture est garantie. Bon, la déprime aussi, mais ça, c’est une autre histoire.

Donc, ce tome 0, que peut-on en penser?
D’abord, notons qu’Aurélien Ducoudray, le scénariste, nous claque encore salement le beignet. Dès la première histoire, il fait la démonstration qu’il maîtrise parfaitement le ton acide qu’il a souhaité adopté pour The Grocery. Une histoire de gamins qui jouent ensemble, ça peut être violent, en voilà la preuve établie. C’est mon histoire préférée, tant elle est puissante, tant elle vous prend aux tripes. Écrire l’injustice, Ducoudray sait le faire à merveille. Sentiment de révolte garantie après lecture. Mais il sait aussi écrire des histoires touchantes. Celle du rabbi Schlomo et son regard issu des camps de concentration, celle de Washington qui en profite pour nous parler de la lutte pour les droits civiques des afro-américains… C’est engagé, c’est empli de vérité et de sincérité. On ne s’attend pas forcément à cela en ouvrant le livre, mais c’est bon de trouver de telles pages, même si elles sont emplies de dureté (on ne refait pas le scénariste). Le regard des flics de Baltimore est lui aussi très intéressant, dans le sens où il donne à penser le quartier dans sa globalité, et non plus justes sous l’angle de la délinquance. De la police comme on aimerait en voir plus souvent, de la police qui réfléchi avant d’agir aux conséquences de ses actes. Un anti dirty Harry, en somme. L’album se termine comme il a commencé, par un récit glacial et violent. Avec une conclusion qui vous frappe à l’estomac, sur la Justice et la Vengeance. Un seul bémol, je n’ai pas saisi le lien de l’histoire sur Waco avec The Grocery. L’histoire est excellente, crache à la gueule des mouvements religieux américains, mais je n’ai pas capté le lien. Mais ça n’a absolument rien de rédhibitoire.

Pour parler dessin, j’aimerai dire en fait qu’avec ce passage de différents auteurs, tous parfaitement à leur place dans leur proposition graphique, je vérifie à quel point Guillaume Singelin est juste l’auteur idéal pour The Grocery. Il y a des proximités, entre tous ces artistes, et ça permet de démontrer combien Singelin est au croisement de ces diverses influences. Run possède un trait très rond, mais aussi très lisse sur cette histoire. C’est presque trop léché. Sommer a un trait presque trop réaliste pour tous ces personnages aux corps d’animaux. Mais Singelin, lui, possède à la fois rondeur et tranchant, souplesse et dureté. Une alchimie juste parfaite pour The Grocery.
Alors attention, j’ai passé de très bons moments avec ces différents auteurs. Mais voilà, désolé messieurs, le choix le plus judicieux pour accompagner Ducoudray dans cette histoire, c’est celui qui a été fait au départ.

 

Voilà, ce tome 0 est un excellent moment à passer pour tous les amateurs de The Gorcery. On y retrouve nos personnages préférés, l’acidité qui fait tout le sel de cette série. C’est une très jolie pause en attendant la conclusion de l’histoire globale au milieu de cette année 2015. Vivement!

The Grocery tome 0_ plancheLogo top bd18/20

2 réflexions sur “The Grocery tome 0- Before the Grocery (Mardi Chronique)

  1. Finalement, ce tome est parfaitement dans l’esprit des Comics américains dont l’influence transpire les pages de The Grocery : approfondir l’univers et certains personnages avec d’autres dessinateurs.

  2. Pingback: Top 10 2015: Les séries Franco-belge | Les Chroniques de l'invisible

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s