Princess Ugg tome 1 (Vendredi Chronique)

Princess Ugg tome 1

Série: Princess Ugg
Tome: 1
Auteur: Ted Naifeh
Coloristes: Warren Wuchinich, Ted Naifeh
Editeur VO: Oni Press
Editeur VF: Akiléos
Date de publication VF: Février 2015

Ted Naifeh est le créateur de l’excellente série jeunesse Courtney Crumrin, déjà publiée en France par Akiléos. Lorsque j’ai appris, en suivant les annonces de publications de séries aux US, l’arrivée d’une nouvelle série pour cet auteur, je me suis immédiatement fait la promesse de la lire. Un pitch sympathique, un auteur de qualité, je ne pouvais pas faire défaut.

 

La princesse Ülga est l’unique descendante du roi Thorgrim et de la reine Fridrika, souverains du royaume de Grimmeria. Elle a fait la promesse à sa mère de rejoindre la vallée située en bas des hautes montagnes du royaume, pour rejoindre une école qui instruit les princesses des différents royaumes. Mais Grimmeria est rude. Barbare, diraient, diront, disent certains. Alors une princesse barbare qui découvre la tapisserie et la broderie, autant dire que ça va ruer dans les brancards.

 

Très belle réussite de Ted Naifeh, qui prenait des risques après avoir mis fin à la série qui l’avait fait connaître. Princess Ugg est un très bon moment de lecture, drôle et dynamique. Une série qui donne la pêche. Bouseux contre snobinards, ça fonctionne toujours bien. En même temps, l’auteur utilise les clichés existants. Ceux des contes de fées, où les princesses sont belles et nobles, ceux des jeux de rôles ou les femmes sont bien plus souvent de bonnes barbares capables de trancher leur lot d’ennemis. Le choc des cultures, traité avec humour, c’est presque toujours une réussite. Mais ce que j’ai aimé, c’est que l’institution qui accueille les princesses n’est pas nécessairement excluante pour Ülga. C’est à dire que Naifeh place l’Ecole en structure neutre, qui ne juge pas les jeunes femmes qu’elle reçoit. L’Ecole n’est pas du côté dominant, elle traite avec une attention égale snobs et barbares. Evidemment, Ülga n’est pas trop aidée non plus, l’Ecole ne tient pas compte de sa différence. Mais elle ne la méprise pas, et j’ai apprécié ça. La figure du professeur aidant, ça aussi j’ai aimé. Les princesses gagneront à être un peu plus détaillées, pour l’instant, seule Julifer a réellement eu cette chance. Mais nous n’en sommes qu’au début, j’imagine que chacune finira par disposer de son temps de jeu.
Seul bémol, la conclusion de ce recueil français. Je ne la trouve pas très efficace, pas optimisée. Mais je ne suis pas certain que les éditeurs aient bien eu le choix. Il manque une tension à la fin de cet album, je trouve.

Pour ce qui est du dessin, j’apprécie grandement la proposition de Ted Naifeh d’une œuvre en couleur. Son travail du noir et blanc est excellent, mais les jeux de couleurs sont souvent bien maîtrisés, surtout quand il propose lui-même des planches en couleurs directes. C’est élégant. On retrouve le trait qu’on apprécie, mais notons quand même que Naifeh adoucit un peu son dessin par rapport à Courtney Crumrin, qui était plus tranchant. Ceci dit, ça convient fort bien à cette histoire pour l’instant, cette petite évolution.

 

Belle histoire, chouettes personnages, situations cocasses et entraînantes, Princess Ugg est parfaitement à la hauteur de ce que j’espérais de Ted Naifeh. De la bonne bande dessinée, qu’on prend plaisir à lire et que l’on ne dépose qu’une fois le livre terminé. Bon, la suite maintenant, Ted?

Princess Ugg tome 1_ plancheLogo top bd16.75/20

2 réflexions sur “Princess Ugg tome 1 (Vendredi Chronique)

  1. Pingback: Le top bd des blogueurs de Février 2015 | Les Chroniques de l'invisible

  2. Pingback: Top 10 2015: Les albums jeunesse | Les Chroniques de l'invisible

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s