Batwoman tome 4- Liens du sang (Jeudi Comics)

Batwoman tome 4

Série: Batwoman
Tome: 4
Titre: Les liens du sang
Scénaristes: J.H. Williams III, W. Haden Blackman, Marc Andreyko
Dessinateurs: Trevor McCarthy, Francesco Francavilla, Moritat
Encreurs: Walden Wong, Sandu Florea, Derek Fridolfs
Coloriste: Guy Major
Editeur VO: DC Comics
Editeur VF: Urban Comics
Date de publication VF: Février 2015

 

Batwoman est une des rares séries issue des New 52 que je continue à suivre toujours aujourd’hui. J’avais aimé Nightwing, Swamp Thing, Animal Man, quelques autres, mais je suis d’une fidélité sans faille à cette série là, qui pourtant n’était pas la plus réputée. JH Williams III clôt un premier cycle, avec cet album. Laissez-moi vous montrer en quoi.

 

Le Directeur Bones du DEUS entend bien pousser Batwoman à entrer définitivement dans le jeu qu’il mène contre Batman. Pour cela, il possède un atout dans sa manche, afin de cadrer la récalcitrante. Kate se voit donc obligée de monter au front contre Batman, et ce alors même qu’elle n’éprouve pas un respect débordant pour l’homme chauve-souris. Pendant ce temps, son père entraîne la cousine de Kate, Hawkfire, pour entrer à son tour dans la danse.

 

J’ai encore passé un bon moment de comic-book, avec l’équipe qui entoure JH Williams III.
Parlons d’abord du dessin. Trevor McCarthy est bien plus sage désormais que ce que le mentor Williams III ne peut l’être, et il propose un dessin plus classique de l’univers super-héroïque. Quelques pages seulement, en fin de recueil, proposent un découpage bien plus en adéquation avec les habitudes du scénariste. Ce n’est donc plus aussi bon au plan graphique, mais McCarthy reste un dessinateur solide dont la prestation n’a rien de ridicule bien au contraire. Elle n’est juste plus originale.

Par contre, pour ce qui est du scénario, on reste dans le très bon. Alors précisons-le tout de suite, cet album ne peut pas vraiment s’apprécier à sa pleine mesure si vous n’avez pas lu le reste de la série. On est dans une fin de cycle, dans une forme de conclusion, cela n’a pas de sens de commencer à ce moment là de la série.
Bones et le DEUS mettent la pression de trop, celle qui amène les différents héros à entrer en branle pour le contrer. Du moins, est-ce le point de vue du Colonel Kane et de sa nièce, qui vont faire en sorte de prendre d’assaut un complexe du DEUS. L’entraînement de la jeune femme est d’ailleurs assez punchy à suivre, mais comme le fût celui de Kate avant elle. N’oublions pas que le père est plutôt barré dans son genre. J’aime aussi beaucoup la relation que tisse le scénariste entre Batwoman et Batman. J’aime l’indépendance qu’il donne à la jeune femme, une place assez à part et assez rare dans l’univers des séries prenant place à Gotham. Vous verrez comment se résout la traque de Batman, mais je trouve que le scénariste joue sa partition avec beaucoup de finesse. Batwoman n’est pas qu’un prétexte à alimenter une franchise, c’est une héroïne à plein titre. Avec une réelle personnalité propre.

 

Si je vous ai donné envie, que vous m’avez lu malgré le fait que vous ne connaissiez pas la série, alors sachez que tous les tomes sont trouvables dans le commerce, que cette série est excellente et que vous pourrez vous la procurer assez facilement. Si le personnage de Batman vous lasse un peu, Batwoman est une excellente alternative.
Et je répondrai encore présent au prochain tome, juste pour voir comment le personnage va évoluer après le point (non final) qui vient d’être posé.

Batwoman tome 4_ plancheLogo top bd17/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s