Stonehenge tome 1- Erin (Mardi Chronique)

Stonehenge tome 1

Série: Stonehenge
Tome: 1
Titre: Erin
Scénariste: Eric Corbeyran
Dessinateur: Ugo Pinson
Editeur: Soleil
Collection: Soleil Celtic
Date de publication: Janvier 2015

 

C’est d’abord sur facebook que j’ai repéré le travail d’Ugo Pinson. Une amie illustratrice qui relayait des planches réalisées par cet artiste. Ce fût une grosse claque et je me promis de ne pas rater l’album à venir à sa sortie. Nous y sommes. Et je confirme tout le bien que j’ai pensé du travail de Pinson. Mais d’où sort cet artiste?

Ve siècle après Jésus Christ. Les îles britanniques vivent dans une certaine paix. Mais pourtant, les tensions menacent. Un Haut-Roi a émergé des ruines de la présence romaine. La religion chrétienne est restée, et tente de faire taire les pratiques alternatives du dogme, comme les anciens cultes païens. Pourtant, certains seigneurs se battent toujours pour les anciennes croyances. Et certains jeunes gens, tout moines soient-ils, font de même. Ninian, qui traduit des textes interdits en latin, pourrait-il voir sa vie menacé par son travail d’érudit? Et dans quel but réalise-t-il ces traductions?

Excellente surprise que ce tome 1, d’abord pour la solidité d’Eric Corbeyran. Je n’adhères pas à beaucoup de ses écrits, mais force est de constater que dans ce style, très low-fantasy, il produit un récit que l’on a plaisir à suivre. Il le construit même si bien, qu’il arrive à nous concocter une dernière scène que l’on ne voyait pas venir du tout. Il joue habilement avec les différents fils de son récit, qu’il fait s’entrecroiser avec une belle maîtrise. On reconnaît là toute la patte de l’expérience de Corbeyran. Et on a hâte de voir où il compte nous amener. Il est de coutume de dire que les légendes arthuriennes se rapportent à la période qu’il traite, – l’excellente série Excalibur Chroniques dans la même collection joue pleinement cette carte- pourtant il titre sur un aspect beaucoup plus anciens de l’histoire britanniques, les mégalithes de Stonehenge. Qui ouvrent d’ailleurs cet album. Vous le voyez, on est à la fois sûr de rien quand à la route que prendra le scénariste, ni sa destination, mais pourtant on a envie de faire ce bout de chemin avec lui.

D’autant qu’il y a Ugo Pinson… Et là, je me maudis de ne pas savoir assez bien décrire la technique du dessin, pour rendre justice au travail de cet artiste. Je parlerai de son travail à la peinture en premier lieu. C’est lui qui nous bluffe sitôt que l’on ouvre une page de cet album. Chaque case est sublimement mise en valeur, chaque case est un petit tableau. Et pourtant, chaque page se lit très bien. Pinson n’est pas juste un bon dessinateur, il est aussi pertinent dans la façon de raconter une histoire, qui n’est pas juste une accumulation de petit tableaux léchés.

Soleil Celtic s’avère une collection de plus en plus intéressante. Elle parvient réellement à renouveler le genre de la Fantasy, qui fait encore toute la réputation de Soleil (bonne ou mauvaise), en avançant avec beaucoup plus de finesse et d’exigence. On peut en avoir encore d’autres, des projets comme ça?

LA BLOGOSPHERE EN PARLE

Un amour de BD

Stonhenge T1.inddLogo top bd17/20

Une réflexion sur “Stonehenge tome 1- Erin (Mardi Chronique)

  1. Pingback: Top 10 2015: Les nouvelles séries Franco-belge | Les Chroniques de l'invisible

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s