Ad Astra tome 1 (Dimanche Manga)

Ad astra tome 1

Série: Ad Astra
Tome: 1
Auteur: Mihachi Kagano
Editeur VO: Shueisha Inc.
Editeur VF: Ki-Oon
Date de publication: Mars 2014

 

Oui, une nouvelle série manga chez Ki-oon, cet éditeur que j’apprécie tout particulièrement parmi les derniers arrivés sur le marché! Une série historique en plus! Qui se passe dans l’antiquité! Alors bon, soit, j’avais raté sa sortie librairie, mais une fois trouvé en bibliothèque, je n’allais quand même pas passer à côté?

-241 avant Jésus-Christ. La République romaine humilie la cité de Carthage par ses victoires militaires, et humilie ses représentants dans une paix qui ne pourra que s’avérer coûteuse pour les vaincus. Pourtant, un enfant se lève, pour représenter son peuple. Un enfant qui sera connu plus tard sous le nom d’Hannibal, comme un des pires fléaux de Rome.

En fait, je suis très déçu par ce premier tome. Si je n’ai pas réellement adhéré à l’histoire, aux personnages ultra-forts dans leur domaine et j’y reviendrai, j’ai un problème de font sur la lecture proposée par Mihachi Kagano sur ces évènements. Il fait de Hannibal un personnage doté de la parole peu après sa naissance, phénomène magique lié aux actions du dieu cathaginois Baal. D’un personnage réel et historique, Kagano fait l’envoyé d’un dieu sur Terre. Au premier degré. Et là, ça ne passe pas, pour moi. Ca pose un à priori difficile à supporter pour moi. Hannibal n’est pas un personnage mythologique à la Ulysse. Ce n’est pas un mythe, que décrit l’histoire d’Hannibal. Les guerres puniques sont des faits historiques avérés. Et je n’apprécie pas qu’on déforme légèrement l’Histoire. Si on trahit l’Histoire, autant que ça soit en beauté. Là, ça n’apporte rien du tout au récit. Voir même, ça enlève du mérite à Hannibal. Si s’est exploit sont juste l’oeuvre de la bénédiction divine et non plus de ses talents d’hommes, moi je trouve que ça casse l’héroïsme du personnage.
Et donc, soucis supplémentaire, je trouve que l’auteur abuse des clichés scénaristiques du manga. Hannibal et Scipion sont deux jeunes hommes prodigieux en pleine évolution. On se croirait dans un shonen, pas dans un seinen. Ils sont même nés pour s’affronter l’un l’autre, en miroir… Ce n’est plus de la ficelle, c’est du tronc d’arbre. Comment voulez-vous que j’adhère à cette histoire moi?

Et question dessin, je dois dire que je trouve là encore l’auteur un peu en dessous. Ses personnages se ressemblent tous, il ne parvient pas à leur donner une personnalité graphique. Il lui faut teindre les cheveux de Scipion en blond pour espérer pouvoir le différencier. Les scènes de plans large parviennent un peu à redonner de la force au dessin, mais c’est encore très frais… Je suis étonné que la Shueisha publie ce dessinateur. Ceci dit, il faut bien avoir la chance de faire ses armes, je suis peut-être un peu trop exigeant avec lui, un peu trop injuste.

Vous l’aurez compris, je ne recommande pas vraiment la lecture d’Ad Astra tome 1. J’irai sans doute lire le tome 2 pour voir si je me trompe, pour laisser une chance à l’auteur. Mais je suis assez peu convaincu. Mais peut-être serez-vous moins pointilleux, vous autres lecteurs, que moi.

Ad astra tome 1_ plancheLogo top bd13.5/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s