La vie de Mahomet (Je Suis Charlie)

La vie de Mahomet_ Charb

Titre: La vie de Mahomet
Auteur: Charb
Co-auteure: Zineb
Editeur: Les échappés
Date de publication: Septembre 2013

 

Nous sommes Mercredi 14 janvier 2015. Cela fait une semaine que deux barbares, deux gamins perdus sectarisés, se sont introduits dans les locaux de Charlie Hebdo pour en massacrer toute une partie de la rédaction. Certaines de ces victimes étaient des auteurs de bande dessinée, publiaient des albums régulièrement. C’est pour cela qu’aujourd’hui, nous sommes quelques uns, nombreux j’espère, chroniqueurs bd, à leur rendre hommage. Aujourd’hui, vous pourrez redécouvrir la production de ces grands artistes. En fin de ce billet, je tâcherai de recenser les liens que j’aurai identifier. Chaque participant à ce moment peut, devrait, faire de même. Pour montrer notre attachement à ces auteurs, pour montrer que les avoir tuer ne les aura pas fait taire.

 

Aujourd’hui, je vais donc vous présenter un album de Charb, rédacteur en chef du journal, un des premiers assassinés, une cible à abattre depuis plusieurs années déjà. Et accrochez-vous bien, on va faire dans la provoc (en même temps, il ne restait presque plus que celui-ci dans la librairie où je suis allé).

Il est soi-disant interdit de le représenter. Il est une personnalité historique marquante. Il est celui qui a créé l’Islam, c’est Mahomet. Charlie Hebdo et Charb ont choisi en 2013 d’en publier une biographie. Puisqu’il état interdit de le représenter sur des dessins, ils ont choisi de le faire sur 154 pages. Enfin, bon… Ce personnage, est-ce qu’il ressemble tant que ça à Mahomet, aux descriptions physiques qui sont faites de lui? Pas sûr… Vraiment pas sûr… En tous cas, voici la vie de Mahomet, appuyée sur les écrits coraniques les plus essentiels. Non, ce n’est pas drôle. Provocant? Sans nul doute. Instructif? Carrément.

 

Point d’humour là dedans. Ce livre est là pour représenter de manière la plus rigoureuse possible, la vie du personnage le plus important de l’Islam. Charb s’est associé pour l’occasion à une sociologue des religions, pour l’accompagner dans cette démarche. Oui, UNE sociologue. Avec un prénom arabe. Oui, encore de la provoc envers les intégristes. Ainsi donc, toutes les références sont données en fin d’album, afin que les plus pointilleux puissent vérifier la véracité des différentes étapes de vie mise en scène.

Enfin, véracité… Comment vous dire… Non, mais il y a des gens qui croient que ce qu’on raconte de la vie de ce gars est vrai? Il y a des gens qui pensent vraiment qu’il est né parlant, avec un éclair sortant directement de l’entrecuisse de sa mère? Là, j’en suis juste au premier chapitre, mais bon sang, rien que ça, je peux déjà pas. Il y a des esprits raisonnables qui pensent que c’est possible? Parce que si l’on se dit que déjà ça n’est pas possible, tout le reste ne tiens pas plus. Mais bon, tant pis, continuons.

Ce qui est très fort, dans ce livre, c’est que Charb prend des citations avérées sur la vie de Mahomet, et qu’il les met en dessin d’une manière crue et très imagée. Exemple, Mahomet est décrit en train d’avoir une relation sexuelle avec une de ses femmes. C’est écrit, Charb et Zineb le reprennent. Mais le dessinateur, lui, illustre la chose avec une belle scène de levrette et un Mahomet tout excité. Limite, on se demande même s’il ne pratique pas une petite sodomie. Et c’est ça qui est vraiment fort. Puisque Charb décide de ne pas jouer la provocation sur le fond, il le fait sur la forme. Fidèle à lui-même, il met en scène tout avec une certaine cruauté sur le genre humain. Ou un certain réalisme, allez savoir. Et alors là, il y a de quoi faire monter du radical en pression. C’est très bien.

Dernière chose que j’essaye de retenir de ce livre, c’est le parcours humain de Mahomet. En l’occurrence, le dirigeant politique qui parvint à créer un Etat autour d’une religion. Ce n’est pas le point de vue adopté par Charb, ce n’est donc pas facile à extraire, mais pourtant on peut largement y penser. Réhumaniser le personnage en somme, le réduire à ce qu’il était en réalité, un leader inspiré et inspirant. C’est d’ailleurs une fois arrivé au pouvoir qu’il a livré ses sourates les plus ambigües, les plus contradictoires. Parce que la « parole divine » était en fait un codex de lois destinées à permettre de fédérer des peuples entre eux et à leur permettre de vivre ensemble, contre l’ennemi de l’époque, la religion juive. Mahomet légiférait sous couvert de religion, et adaptait son discours pour coller à ses ambitions ou aux besoins qui faisaient jour. Cela aussi on le comprend, au regard de ce livre.

 

Bon, je m’arrête là. Je passe sur les mœurs discutables de Mahomet, sur les délires sons et lumières divins. Je crois que vous aurez compris mon propos, et surtout, que vous aurez compris le propos de Charb. Ramener ces faits, ces vies, à ce qu’ils sont vraiment, des histoires, des moments importants de l’Histoire humaine. Mais en aucun cas des vérités révélées. Bien joué Charb, tu vas nous manquer.

Ah, et n’oubliez pas: aujourd’hui, vous achetez Charlie Hebdo. Et vous songez fort à le faire la semaine suivante.

La vie de Mahomet_ Charb_ planche

Logo top bd17/20

LES PARTICIPANTS A L’HOMMAGE

23 Peonies- New York (Cabu)

Alias Noukette- Dessins pour se taire

Les Chroniques de l’invisible- La vie de Mahomet

Doucettement- Dessins des auteurs

Fan de Bd- Maurice et Patapon

Le carnet de lecture de Solenn- Cabu Swing

Lecturissime- Fraternités

Les lectures de Caro- Dessinateurs de presse

Mille et une frasques- Dessins cruels

Les mots de Mélo- Pandas dans la brume

Mon coin lecture- Le grand Duduche

O comme colomb- Maurice et Patapon, coupables, forcément coupables

Petites madeleines- Pandas dans la brume

Promenades et méditations- L’intégrale Beaufs

Une case en plus- L’intégrale beauf

Vdujardin- Les impubliables

Publicités

29 réflexions sur “La vie de Mahomet (Je Suis Charlie)

  1. Pingback: Dessinateurs de presse [hommage aux dessinateurs de Charlie Hebdo] | Les lectures de Caro

  2. Pingback: Pandas dans la brume, Tignous | Carnet de lectures (et autres futilités)

  3. Merci Mélo de ta participation, tu es déjà mise en lien dans cet article, je vais aller te lire à mon tour.
    Pour le Charlie, à mon avis, tu as peu de chances d’en trouver, à moins de viser des centres commerciaux qui n’ouvrent qu’à 8h30/9h…

  4. Pingback: L'intégrale Beauf, la critique | une Case en plus

  5. un bel article ! Plus de Charlie chez moi ce matin mais tu as raison, il faut aussi songer aux semaines, aux mois à suivre…

  6. Pingback: Le grand Duduche - Cabu

  7. Québécoise, c’est ça? Tu m’étonnes que ce soit moins facile… En tous cas, soit remerciée de ta participation, surtout dans ces conditions. Je rajoute ton lien à la liste.

  8. Engagé, oui, mais aussi engagé dans la volonté de montrer que cette histoire peut être appropriée par des laïcs et des non-musulmans. C’est un vrai manifeste politique, ce livre. Mais super respectueux du fond. Bon, d’accord, il montre le prophète à toutes les pages, mais en dehors de ça… ^^

  9. Pingback: Les impubliables, de Cabu et Wozniak | Le blog de Véronique D

  10. Pingback: New York – Cabu – TWENTY THREE PEONIES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s