De père en FIV (Lundi One-Shot)

De père en fiv

Titre: De père en FIV
Auteur: William Roy
Editeur: La Boîte à Bulles
Collection: Contre-Coeur
Date de publication: Juin 2014

 

Un sujet qui m’intéresse, un éditeur dont j’apprécie les publications, tout était réuni pour que je lise cet album. Mais les circonstances ne m’ont amené à le découvrir qu’au cours du festival bd de Blois, alors que son auteur William Roy dédicaçait sur le stand Boîte à Bulles. Petite erreur de tempo, mais l’essentiel, c’est que j’y vienne. Et que je puisse enfin vous en proposer la chronique.

 

William Roy a appris un jour une nouvelle bien triste et particulièrement difficile à digérer. Il était stérile. C’était à cause de lui qu’avec sa compagne, ils ne réussissaient pas à avoir d’enfants. Ils vont donc se lancer dans une procédure de Fécondation In Vitro. Mais ce parcours est long, difficile, perturbant. Et quand le père de William revient le contacter après des années d’absence , cela ne facilite rien.

 

D’abord, je félicite l’auteur pour avoir su assumer sa situation d’une manière aussi publique. Il n’y a rien d’évident à reconnaître que l’on est stérile. Culturellement, ça aurait tendance à questionner la question de la virilité. Cela n’a rien d’évident. Je le félicite aussi pour avoir su retranscrire cette épreuve de manière didactique ET humoristique. De père en FIV est à la fois un ouvrage instructif et drôle. Il est précis et clair sur ce que représente ce parcours. En termes médicaux comme sociaux. Il manque peut-être un petit passage sur les rapports sexuels contrôlés, mais peut-être lui et sa compagne ne l’ont-ils pas vécu. Pour le reste, tout est là, simple à comprendre, complet. Et comme je le disais, c’est fait avec humour. Via le personnage récurrent du Docteur Beeuuuaaarrr, mais même dans l’histoire principale. Il se paye même le luxe, William Roy, de nous offrir des pages très touchantes sur la relation père-fils. C’est vraiment un album très complet.

J’ai beaucoup aimé son trait, aussi. Il manque peut-être encore un peu de texture, de rugosité, mais il compense par une belle souplesse, par une belle expressivité. C’est un dessin que l’on peut facilement apprécier et avoir envie de relire. Il est suffisamment sobre pour porter toutes les ambitions du scénario. Un auteur en pleine cohérence.

 

Si vous avez envie de passer un bon moment distrayant et intéressant, alors De père en FIV est fait pour vous. Vous passerez un excellent moment de lecture, dans lequel on entre réellement en empathie avec ses parents en attente. Une expérience vécue par beaucoup de gens autour de nous, sans nul doute.

LA BLOGOSPHERE EN PARLE

Comme dans un livre

Croqlivres

De père en fiv_ plancheLogo top bd17/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s