Kogaratsu tome 13- Taro (Mardi Chronique)

Kogaratsu tome 13

Série: Kogaratsu
Tome: 13
Titre: Taro
Scénariste:  Bosse
Dessinateur: Michetz
Editeur: Dupuis
Date de publication: Juillet 2014

 

Kogaratsu est sans doute la doyenne des séries de samouraï franco-belge toujours en publication. Régulièrement, le duo Bosse/ Michetz livre son nouvel album, poursuivant tranquillement mais sûrement le destin de leur héroïque ronin. Et ce, sans perte de qualité.

 

Kogaratsu et Tomomi ont été payés pour enlever un petit garçon à son oncle, puissant seigneur samouraï. L’identité de ce commanditaire va bouleverser le coeur du ronin: il s’agit de la princesse Ishi, son grand amour. Pour elle, par ce sens du devoir qui n’appartient qu’à lui, Kogaratsu va donc tout faire pour soustraire le petit Taro, fils d’Ishi, à son parent qui menace de l’exécuter. Du moins va-t-il essayer.

 

Très efficace, ce treizième tome qui s’auto-suffit. Moi qui ai raté  le tome 12, je n’ai absolument pas souffert de ce manque. Tout est clair, et le personnage de Tomomi nous renvoi aussi au onzième album que je n’avais pas raté. Cette mission ponctuelle est très bien menée. Bosse ménage de nombreux rebondissement, joue avec les plans de ses personnages pour nous mener en bateau. Il n’est pas évident de prédire le succès ou l’échec du ronin, jusqu’à la dernière scène. J’ai aimé, dans cette histoire, l’accent mis sur le sens du devoir, une valeur cardinale pour Kogaratsu. Même s’il se fait payer pour commettre des mauvais coups, son sens moral ne le quitte jamais. Et le scénariste le teste joliment avec cette histoire.  La relation d’otage était importante dans le Japon féodal, pour garantir des traités on les liait à la vie d’une personne, et je suis content de le voir mis en scène ici.

Côté dessin, comment dire autre chose que Michetz reste d’une magnifique constance. Son dessin se bonifie avec le temps, affinant sa personnalité, par des choix de mise en scène, par des jeux de couleur. On sent que l’artiste peut réellement s’exprimer.

 

Les fans de la série auront sans nul doute apprécié cette respiration. Ceux qui la découvriraient seulement disposeraient d’une bonne porte d’entrée pour pénétrer cet univers. Et prendre goût à Kogaratsu pour repartir ensuite du tome 0.

Kogaratsu tome 13_ plancheLogo top bd17/20

Une réflexion sur “Kogaratsu tome 13- Taro (Mardi Chronique)

  1. Pingback: William Adams, samouraï tome 1- Aux confins du monde, Matthieu Mariolle, Nicola Genzianella, Casterman | Les Chroniques de l'invisible

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s