Freak’s Squeele- Rouge tome 1 (Vendredi chronique)

Freaks' Squeele Rouge tome 1

Série: Freaks’ Squeele- Rouge
Tome: 1
Scénariste: Florent Maudoux
Dessinateur: Sourya
Editeur: Ankama
Collection: Label 619
Date de publication: Janvier 2013

 

Dans la famille Freaks’ Squeele, je voudrai l’héroïne principale Xiong-Mao, alias Petit Panda, a été la première à recevoir une série dérivée par Florent Maudoux, le créateur de la série. Mais pour ce premier essai, et contrairement ensuite à Funérailles, il laisse la main sur le dessin. Si vous avez aimé cette série geek, croisement des influences manga/ comics/ franco-belge, alors vous aurez surement envie de lire celle-ci aussi. Et ça donne quoi au final?

 

Xiong Mao est la fille d’un parrain de la mafia chinoise. A ce titre, sa vie est quelque peu dangereuse. Mais elle l’est encore plus au vu de sa naissance. Elle n’est pas l’enfant de la femme de ce parrain. Sa mère a disparu, la laissant aux bons soins de son père dont elle est la préférée. Pour lui permettre de survivre dans cet univers, il va lui offrir un maître, une experte d’un art martial peu connu, le Flamendo. Mais la voie vers la maîtrise de cet art est compliqué, surtout pour une jeune adolescente désireuse de prendre une revanche sur la vie.

 

Si l’univers de Freaks’ Squeele pouvait attirer plus de lecteurs masculins, celui de Rouge a du ouvrir la série à un public plus féminin. Florent Maudoux s’inclinerait sans doute un peu plus vers le shojo, ou à défaut vers un shonen dont le personnage principal serait une femme. Quête initiatique, maîtrise de soi et vie d’ado sont au programme de ce premier volet. Profitant de tout l’univers possible de son héroïne, Maudoux se plaît autant à la confronter aux brimades de camarades de classe qu’aux luttes politiques de la mafia chinoise. Le rendu est plus jeune, plus féminin. C’est sans doute un bel hommage à son héroïne.

Le dessin de Sourya me semble aller tout autant dans ce sens. Très inspiré du manga, et pas du tout du comic-book contrairement au patron, il y a quelque chose d’encore un peu frais, dans le dessin de cet album. Un petit côté tremblant qui gagnerait à être maîtrisé. Il y a sans doute la volonté d’apporter de l’énergie, du dynamisme, mais l’artiste a sans doute encore besoin un peu de solidifier ses bases pour gagner en précision et en efficacité.

 

Voilà donc un album fort sympathique, et je ne m’y attendais pas du tout. Je ne suis sans doute pas le coeur de cible, mais l’album fonctionne quand même malgré tout. C’est sans doute là toute la richesse de l’univers créé par Florent Maudoux. La patte du patron s’y fait sentir même quand il partage sa création.

Freaks' Squeele Rouge tome 1_ plancheLogo top bd15.5/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s