Quelques jours ensemble (La BD du Mercredi)

Quelques jours ensemble

Titre: Quelques jours ensemble
Scénariste: Alcante
Dessinatrice: Fanny Montgermont
Editeur: Dupuis
Collection: Aire Libre
Date de publication: 2008

 

Il me semble que c’était Hervé Beilvaire de Temps de Livre, qui m’avait parlé de Fanny Montgermont, pour m’en vanter la qualité de son dessin. Voilà, j’ai donc pris la peine d’emprunter en bibliothèque l’album sur lequel elle a œuvré, dans la belle collection Aire Libre de Dupuis. Je n’en attendais rien. Cela crée toujours les plus belles découvertes.

 

Xavier est le patron d’une petite boîte d’infographie 3D. Il est jeune, beau, brillant. Il cumule les conquêtes, personne ne lui résiste. Même pas son associé qui est bien obligé de faire avec un partenaire quelque peu dilettante. Le jour où Xavier reçoit un coup de fil d’une ex à lui, il est tout émoustillé. Dans son souvenir, elle était plutôt d’un physique agréable, il se la referait bien un fois. Mais la rencontre ne va pas se passer comme prévu, surtout que la jeune femme va arriver avec une demande assez surprenante.

 

Si vous êtes un peu sensible, je vous préviens d’avance, prévoyez le paquet de mouchoir. Ce livre est tellement émouvant que j’en ai eu les larmes aux yeux. Le scénariste joue à merveille avec notre corde sensible. Parce qu’il écrit une histoire touchante, qui nous invite autant à réfléchir qu’à ressentir. Alors certes, on pourrait arguer que la rencontre avec Natacha contient un double évènement un peu… difficile à croire. Peut-être… Mais je suis assez facilement passé outre la coïncidence de la situation, pour entrer pleinement dans l’histoire de Xavier. Ce que j’apprécie tout particulièrement, c’est qu’Alcante met en scène un sale con avec beaucoup de finesse et de justesse. Egoïste, prétentieux, incapable de se poser, Xavier ne va pas changer en deux pages. Il ne connaîtra pas l’illumination rédemptrice qui le fera changer du jour au lendemain. C’est beaucoup plus fin que ça. Xavier va évoluer oui, face aux évènements qui vont le toucher. Mais pas complètement, et pas toujours à la même vitesse. Est-ce que je vous en dis plus? Allez on va dire que oui.
Je vais vous décortiquer un peu le scénario, avec ses petites surprises, son contenu précis. Si vous souhaitez vous préserver les surprises, sautez le prochain paragraphe, et enchaînez avec celui consacré au travail de Fanny Montgermont. Si vous avez déjà lu cet album ou que vous tenez vraiment à en savoir plus, on continue un peu encore.

 

Je retournais les pages de l’album, en écrivant ces lignes, et les larmes me remontent aux yeux. C’est vous dire si le scénariste a su être juste.
La couverture vous donne une bonne indication sur le sujet de ce livre. Ceux qui vont passer quelques jours ensemble, c’est Xavier et son fils Julien. Celui qu’il ignorait avoir et qui va lui tomber dessus du haut de ses treize ans. Natacha est malade, assez lourdement. C’est pour cela qu’elle reprend contact avec Xavier. Parce qu’il lui a fait un gosse sans le savoir, qu’elle l’a gardé, espérant le retour du père qui n’est jamais revenu. Déjà, en soit, vous pouvez dire que Xavier en prend une bonne dans les dents ce jour là. Mais ce n’est pas fini. Julien est en fait atteint de Progéria, une maladie qui accélère son vieillissement et qui ne lui donne pas plus de quinze années à vivre. Et donc tout cela tombe sur Xavier qui doit gérer comme il peut et de préférence le moins possible, cette situation. Leur relation évolue petit à petit, avec un Xavier régulièrement à côté de la plaque. Mais c’est ça qui lui donne sa crédibilité, qui le rend cohérent. Il faut le voir inciter Julien à se battre contre la maladie, alors que le gosse sait lui-même qu’il n’en a plus pour longtemps, qu’il est conscient qu’il connaîtra rapidement le mot fin. Xavier se plante, il ne le sait pas, mais il adapte du mieux qu’il peut sa façon de vivre à son gamin.
Vous vous en doutez, Julien ne finit pas l’histoire en vie. Ces dernières pages sont particulièrement touchantes. Parce que Xavier a compris quelque chose à cette occasion. Cela ne révolutionne pas son mode de vie, mais les larmes qui coulent après l’enterrement le font accéder à un certain sens. Toujours sensiblement le même, à jamais changé.
Oui, il faut être bien accroché pour entreprendre cette lecture. Mais l’histoire est si finement écrite, que l’émotion vient sans nous donner le cafard. Juste on se sent toucher. Un petit peu différent à jamais, comme Xavier.

 

Après avoir beaucoup parlé de l’histoire, passons quelques lignes sur le dessin de Fanny Montgermont, qui m’avait quand même amené à faire cette lecture. J’en retiens tout d’abord la mise en couleur, à la peinture, que je trouve absolument superbe. Les artistes qui travaillent de cette façon ont toujours un petit bonus avec moi, tant je suis sensible aux effets de lumière et d’ombre que cette technique apporte. J’aurai aimé peut-être que le trait fin de la dessinatrice soit porté par un encrage légèrement plus poussé, afin de leur donner plus d’importance dans la page. Certains plans larges y auraient gagné en lisibilité. Mais je chipote, car fondamentalement, j’ai apprécié son travail, que j’aurai plaisir à retrouver dans d’autres circonstances.

 

Voilà, j’en ai fini avec cette chronique. Elle m’aura pris beaucoup plus de temps que d’habitude à écrire. C’est bon signe. J’ai eu envie, besoin, de parler de cette histoire. Parce qu’elle nous touche profondément, parce qu’elle est juste dans son ton et son propos. Emprunté à la bibliothèque, c’est un album que je pourrai tout à fait racheter juste pour savoir que je l’ai sous la main, à moi. Pour pouvoir le rouvrir à l’occasion et repasser quelques temps avec Xavier, Natacha et Julien.

Quelques jours ensemble_ plancheLogo BD Mango orangeLogo top bd18.5/20

Advertisements

Une réflexion sur “Quelques jours ensemble (La BD du Mercredi)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s