XIII tome 14- Secret Défense (Samedi Classique)

XIII tome 14

Série: XIII
Tome: 14
Titre: Secret Défense
Scénariste: Jean Van Hamme
Dessinateur: William Vance
Coloriste: Pétra
Editeur: Dargaud
Date de publication: Octobre 2000

Nous y voilà enfin. La conspiration de William Sheridan a pris fin, et un nouveau cycle s’ouvre pour XIII, la série comme le personnage. J’avais très envie de voir quelle direction avait bien pu prendre Jean Van Hamme. De voir comment il allait pousser le bouchon et les manipulations autour de son héros. C’est donc reparti pour un tour!

 

XIII a été fait prisonnier par le gouvernement américain après la mort de Wally Sheridan. Incapable de dire et de prouver qui a tué le président conspirateur, il est jugé par la NSA et condamné à la prison à vie, au secret. A ne plus jamais revoir la lumière du jour. Petite manipulation de Franck Giordino et du Général Wittaker. Alors que ses amis ne peuvent plus rien pour lui, XIII est pourtant sauvé par une mystérieuse femme et son employeur. Mais son répit n’est que de courte durée.

 

Bon, ok, là, je décroche.
Jean Van Hamme va trop loin pour moi, et les nouvelles déconvenues de son héros me paraissent vraiment trop artificielles. D’une certaine façon, les treize premiers tomes se suffisaient. Je ne suis pas vraiment certain d’aller vers le quinzième. Les éléments du complot sont totalement tirés par les cheveux. Le témoignage qui condamne XIII pue la fausseté à des kilomètres, et aucun des grands pontes ne s’interroge. Personne ne soutien jamais XIII, il est toujours le bouc émissaire idéal… L’espionne qui fait la couverture est une nouvelle fois une bombasse prête à se taper le beau XIII qui évidemment la repousse… Et Jones qui passe désormais pour la gentille bonne femme qui attend son grand amour, perdu dans sa quête solitaire… Dont il triomphe encore dans les pires conditions possibles… Non, vraiment, là, le scénario va trop loin dans les penchants idéologiques du scénariste. Je ne le suis plus. Comme je me dis que je peux me tromper, je vais sans doute aller lire le tome suivant, mais sans grande conviction.

Alors bon, c’est dommage pour William Vance, qui n’a toujours rien à se reprocher au dessin.

 

Vraiment peu convaincu, vous l’aurez compris. Tant pis pour moi, si le tome quinze ne me convainc pas plus, cette chronique sera la dernière de la série principale XIII que vous lirez ici.

XIII tome 14_ plancheLogo top bd13/20

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s