The Grocery tome 3 (Mardi Chronique)

The Grocery tome 3

Série: The Grocery
Tome: 3
Scénariste: Aurélien Ducoudray
Dessinateur: Guillaume Singelin
Editeur: Ankama
Collection: Label 619
Date de publication: Février 2014

 

Parfois, il vaut mieux tourner sept fois son clavier dans sa bouche avant d’écrire une chronique. En l’occurrence, quand j’ai terminé ma lecture de ce troisième tome de The Grocery, je venais juste d’enchaîner avec le tome 2. Et j’en suis ressorti avec une certaine déprime passagère, tant j’avais eu le sentiment de sombrer de plus en plus au fil des pages. Que l’histoire, sombre. J’ai laissé passer pas mal de temps, et j’ai pu reprendre une lecture plus sereine.

 

Ellis One a bien trop agacé de monde. Les Mara ont fait ce qui était nécessaire, envoyant leurs pires nettoyeurs s’occuper de la Grocery. Scènes de guerre et massacres au programme. Mais tout n’est pas négatif. Le père d’Eliott fini par être disculpé par le rabbin qu’il avait malencontreusement blessé en tirant sur son agresseur. Mais le retour du père est sans doute la seule bonne nouvelle pour ce quartier de Baltimore.

 

Donc je le redis, prenez globalement toutes les intrigues des deux premiers tomes, empirez la situation, et vous aurez la trame de ce tome trois. Aurélien Ducoudray charge lourdement la barque. Mais pour autant, ne perd pas l’occasion de donner du sens à son récit. Qu’il écrive sur la ghettoïsation des quartiers pauvres aux USA, ou l’abandon des missions régaliennes de l’Etat à des sociétés privés, son propos politique n’est jamais absent. Il n’y a rien de gratuit, tout à un sens. Tout est objet d’un message. Les scènes de prison des femmes sont un bon exemple de ce reportage romancé que nous livre le scénariste ex-reporter. Tout est crédible. Juste à peine trop poussé, pour l’intérêt du récit. Alors oui, c’est dur. Ducoudray nous secoue bien violemment, et ce n’est rien à côté de ce qu’il inflige à ses personnages. Il n’y a aucun héros dans The Grocery. Ceux qui s’y essayent se cassent la gueule sur une réalité atroce.

Le dessin de Guillaume Singelin continue de jouer son rôle à merveille. Il met à distance toutes les horreurs écrites par Ducoudray. Je le redis, un dessin réaliste sur un tel propos aurait frisé l’insoutenable. Tandis que là, les têtes de grenouilles, les visages ballons, nous laissent à penser qu’on n’est pas tout à fait dans notre monde à nous. Alors que pourtant…

 

Il faut bien s’accrocher pour lire The Grocery. Derrière le dessin humoristique, la critique sociale est violente. Ducoudray écrit ici à charge. Et l’accusé USA en prend largement pour son grade. Pour ce qu’il est susceptible de devenir dans pas si longtemps que cela.

The Grocery tome 3_ plancheLogo top bd18.25/20

2 réflexions sur “The Grocery tome 3 (Mardi Chronique)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s