Etre là- Avec Amnesty International (Lundi One-Shot)

Etre là- Avec amnesty international

Titre: Etre là- Avec Amnesty International
Scénariste: Christophe Dabitch
Dessinateurs: José Muñoz, Jorge Gonzalez, Laureline Mattiussi, Laurent Labat, Benjamin Flao, Manuele Fior, Guillaume Trouillard, Sergio Aquindo, Damien Roudeau, Chrisian Durieux, Daniel Blancou, Gabrielle Piquet, Zeina Abirached, Michaël Sterckeman, Piero Macola.
Editeur: Futuropolis
Date de publication: Novembre 2014

Si je regarde un peu en arrière, je me rends compte que ce que je préfère chez Futuropolis ces dernières années, c’est la tendance carnets de voyage/ reportages bd. Les œuvres de Lepage, Kililana song, Clichés de Bosnie, etc, etc… Plus ou moins scénarisées, romancées, ces oeuvres viennent souvent m’interpeller. Alors je ne pouvais pas rater, moi qui suis abonné à la Revue Dessinée, ce recueil de reportages bd consacré à quelques luttes importantes de l’ONG Amnesty International. Sur la forme comme sur le fond…

 

Christophe Dabitch a fait des rencontres. Des hommes et des femmes, engagés au sein d’Amnesty International, qui lui ont fait découvrir leur champ d’action. Une cause, un peuple, une injustice. L’injustice, toujours… Ces témoignages, Dabitch en a fait des reportages, qu’il a confié à différents dessinateurs, qui parfois n’ont fait qu’imaginer les endroits évoqués. De l’utilité de la bande dessinée en tant que reportage.
Ainsi donc, on passera par l’Argentine et ses victimes oubliées du régime de Pinochet, par la Grèce et son mur anti-immigrés, et même par la France et ses camps de Rom. Parfois, l’injustice est aussi juste en bas de chez nous.

 

Voilà un livre utile, qui prendra un peu de temps au lecteur. Les reportages sont denses, on y apprends beaucoup de choses, et il est assez difficile de les enchaîner à la suite. Les récits demandent une attention vraiment soutenue. C’est un album dans lequel on lira un ou deux chapitres, avant de passer à autre chose, de le reprendre. Mais on y reviendra, si tant est qu’on soit un peu intéressé par l’idée de mieux comprendre l’autre.
Sur le fond, je retiens le reportage sur les immigrés en Grèce, qui dit beaucoup de choses sur la façon dont l’Europe se construit, et qui interroge en même temps sur les motifs de l’immigration. Il ne me semble pas qu’il donne de réponse prémâchée, et cela le rend encore plus intéressant. Le récit autour des questions de surveillance du net me revient vite en mémoire aussi, tant il fait froid dans le dos.

L’autre grande force de ces reportages, c’est le choix des artistes impliqués. Le reportage sur l’Argentine, est sans doute plus commun. Mais la virtuosité de Jorge Gonzalez est si impressionnante que ce passage vous reste forcément en mémoire. Piero Macola, dont j’avais beaucoup aimé le Tirailleur (chez le même éditeur), n’est pas pour rien dans la douceur qui se dégage du reportage sur les roms en France. Évidemment, comme ce sont des artistes à forte identité graphique, on n’est pas à l’abri d’un ou deux rejets. Je sais que le reportage sur l’héroïne, j’y suis moins rentré parce que je n’adhère pas particulièrement au dessin de Zeina Abirached. Mais je ne peux pas nier que les artistes sélectionnés se soient réellement impliqué dans leur travail.

 

Encore un ouvrage nécessaire, qui montre tout l’intérêt de la bande dessinée dans le reportage. La diversité des histoires, ainsi que celle des artistes, devrait permettre à un large panel de s’y retrouver. Mais pour cela, il faut accepter de sortir de sa réalité quotidienne, et de plonger dans une certaine noirceur. Pour mieux y capter les lumières qui tentent de guider les consciences volontaires.

 

Etre là- Avec amnesty international_ extraitLogo top bd17/20

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s