Oms en série tome 2- L’exom (Vendredi Chronique)

Oms en série tome 2

Série: Oms en série
Tome: 2
Titre: L’Exom
Scénariste: Jean-David Morvan
Dessinateur: Mike Hawthorne
Coloriste: Scarlett Smulkowski
Editeur: Ankama
Collection: Les univers de Stefan Wul
Date de publication: Novembre 2014

 

Oms en série, est sans doute la série des univers de Stefan Wul qui m’a le plus séduite pour son potentiel, en un seul album. Autant vous dire que je ne voulais pas rater la sortie du tome 2. L’adaptation de Morvan allait-elle être à la hauteur de ce que moi je pouvais imaginer de la suite de l’histoire?

 

Terr, l’oms d’élevage a donc conquis sa liberté. Il a vieillit et aide à mener désormais toute une communauté qui se fait de plus en plus sûre d’elle. A tel point que les Draags commencent à réaliser l’ampleur de la menace. En cherchant à libérer son frère, Terr va permettre aux Draags de trouver des informateurs. Et ils ne vont pas aimer ce qu’ils vont apprendre…

 

Voici un second tome qui m’apparaît beaucoup plus dense que le premier. Jean-David Morvan croise différentes intrigues et offre des pistes de réponses. Notamment sur le pourquoi l’on retrouve les humains comme animaux de compagnie. C’est une vidéo que présente Terr à son frère, et je la trouve très intéressante, en ceci qu’elle offre une vision décalée de l’humanité, une vision d’archéologue qui a tenté de comprendre une civilisation disparue. Les réflexion sur la maternité et la parentalité sont très drôles mais assez acides sur ce que nous pouvons en faire. L’intrigue globale avance elle aussi plutôt bien. Les humains apparaissent vraiment comme des nuisibles qui se développent trop vite, l’idée me plaît vraiment. Pensons à tous ces riens que nous massacrons en masse parce qu’ils nous gênent. Vers quoi avancent les humains, j’ai déjà hâte de savoir. Mais en attendant j’ai pu mire un album fort appréciable.

Mike Hawthorne, le dessinateur, me semble beaucoup plus à l’aise sur ce deuxième opus que sur le premier, où j’avais trouvé son dessin un peu plus léger. Là, les cases sont plus richement composées, les interactions plus nombreuses. Son dessin reste un peu rigide, mais cela lui confère un petit aspect classique franco-belge pas désagréable.

 

Voilà un bon deuxième tome, qui nourrit autant qu’il fait saliver d’avance. Pari réussi, qui pourrait même faire gagner quelques lecteurs à la série, tant il confirme tout le bien qu’on pouvait en penser à la sortie du tome 1. Amateurs de SF, allez-y!

Oms en série tome 2_ plancheLogo top bd16.5/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s