Piège sur Zarkass tome 3- Gaïa go home! (Vendredi Chronique)

Piège sur Zarkass tome 3

Série: Piège sur Zarkass
Tome: 3
Titre: Gaïa, Go home!
Scénariste: Yann
Dessinateur: Didier Cassegrain
Editeur: Ankama
Collection: Les univers de Stefan Wul
Date de publication: Octobre 2014
D’après l’oeuvre de Stefan Wul

 

Nous voilà au bout du chemin. Piège sur Zarkass est la première mini-série des univers de Stefan Wul à trouver conclusion. Je l’ai découverte avec un peu de retard, mais je l’ai tant appréciée, que j’ai accéléré la publication de ma chronique du tome 2 afin de pouvoir vous proposer la chronique de cet album le mois de sa sortie. Enfin, presque, il est sorti en octobre…

 

Marcel Darcel et Louis tentent tant bien que mal de revenir à New Pondichéry avec les échantillons des vaisseaux triangles, alors que toute la zone est contrôlée par les rebelles zarkassiens bien décidés à virer les terriennes de leur planète. Pour traverser la zone, elles vont revêtir les dépouilles mortuaires de deux zarkassiens. dont l’un, ne serait que le grand roi Zafar-kass que Loulou dit voir en songes.

 

On peut dire que de bout en bout Yann et Didier Cassegrain auront su maintenir la qualité de leur série. Peut-être ce tome là est-il un peu moins orienté vannes et calembours, mais le développement du scénario originel impose aussi de se concentrer un peu sur des questions plus sérieuses, genre l’avenir de la planète Zarkass. Ceci dit, Wul et Yann nous réservent une conclusion forcément décalée et assez savoureuse. On ne s’attend aucunement aux différentes péripéties de l’album, c’est une très bonne chose. Le destin de Loulou est d’ailleurs un joli pieds de nez à l’univers terrien de la série. Vous verrez en quoi.

Le dessin de Cassegrain est peut-être un peu plus posé, un peu plus élaboré sur ce troisième tome. Il me semble que son encrage s’avère un peu différent, moins visible, comme si son trait s’était en contrepartie affirmé.

 

Piège sur Zarkass s’avère donc une série de Science-Fiction très plaisante, drôle et surprenante. L’adaptation qu’en fait Yann est vraiment agréable à lire (il faut suivre son interview publiée dans Oms en série tome 2) et on n’est déçu par aucun des trois albums. Belle réalisation.

Logo top bd16.5/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s